Régionales en Île-de-France : Manuel Valls et Jean-Paul Huchon appellent à voter Valérie Pécresse – Le Figaro

Spread the love
  • Yum

L’ancien premier ministre et l’ancien président socialiste de la région Île-de-France appellent tous les deux à combattre l’alliance de gauche menée par l’écologiste Julien Bayou.

Ces prises de position susciteront probablement de nombreuses réactions. Au micro d’Europe 1, jeudi 24 juin, Manuel Valls a appelé à voter «sans hésiter» pour Valérie Pécresse lors du deuxième tour des élections régionales en Île-de-France. Dans cette région, la présidente sortante (ex-LR, Libres !) est opposée à Jordan Bardella (RN), Laurent Saint-Martin (LREM/MoDem) et l’alliance de gauche (EELV/PS/LFI) menée par Julien Bayou.

Cette dernière inquiète l’ancien premier ministre, qui a déjà signifié, il y a quelques jours sur Twitter, que «l’alliance des écolos et du PS avec LFI est une faute politique et morale», estimant que sur «l’islamisme, la laïcité, la lutte contre l’antisémitisme, le soutien aux policiers», le parti de Jean-Luc Mélenchon était coupable de «trop d’ambiguïtés ou de compromissions».

L’ancien premier ministre en a remis une couche ce matin sur Europe 1, estimant que la gauche ne pouvait «pas s’allier avec Jean-Luc Mélenchon et ses amis». «Si on considère qu’il y a un danger à partir de l’addition des trois listes de gauche face à l’abstention massive, alors il faut voter Valérie Pécresse, il ne faut pas hésiter. Je voterai Valérie Pécresse car je considère qu’il y a ce danger», a expliqué Manuel Valls.

Le soutien inattendu de l’ancien président socialiste de la région

Autre soutien inattendu pour Valérie Pécresse, celui de Jean-Paul Huchon, ancien président socialiste de la région Île-de-France. Dans une interview publiée sur Le Point , celui qui avait soutenu Emmanuel Macron pour l’élection présidentielle de 2017 annonce qu’il votera «sans hésitation Valérie Pécresse» au second tour des régionales, dimanche 27 juin. «L’enjeu dans une région est de faire avancer tout le monde en même temps. La troïka qui se présente à ces élections sous les couleurs de la gauche ne semble pas en mesure de le faire», estime-t-il.

Selon lui, la présidente de la région Île-de-France «ne se bat pas dans un univers facile». Il estime qu’Audrey Pulvar «est mauvaise», que Julien Bayou est «un extrémiste» et ne comprend d’ailleurs pas le maintien de la liste de Laurent Saint-Martin au second tour, alors qu’elle ne «peut espérer qu’un petit nombre d’élus». «Pour Emmanuel Macron, il vaudrait mieux avoir une présidente de région sérieuse et responsable plutôt que des gens irresponsables, irréfléchis et beaucoup trop idéologues comme le sont Julien Bayou, Clémentine Autain et Audrey Pulvar», tance Jean-Paul Huchon, appelant les habitants de la région à se mobiliser en faveur de son ancienne adversaire politique.

Leave a Reply

%d bloggers like this: