Régionales : en Auvergne-Rhône-Alpes, entre Wauquiez et la gauche, au second tour, Véran a «voté blanc» – Le Figaro

Spread the love
  • Yum

Le ministre de la Santé a expliqué sur France Info qu’il n’avait pas souhaité se «prononcer entre l’extrême gauche et la droite extrême».

Le retour du «ni ni». En Auvergne-Rhône-Alpes, à l’issue du second tour des élections régionales, Laurent Wauquiez (LR) a été facilement réélu avec 54,6% des suffrages, devant la liste d’union de la gauche menée par Fabienne Grébert (33,5%) et le candidat du Rassemblement national, Andrea Kotarac (11,9%). Le président de région a-t-il obtenu la voix d’Olivier Véran, le ministre de la Santé, également électeur dans la région ? Manifestement, non.

Interrogé à ce sujet sur France Info, l’élu de l’Isère a d’abord botté en touche avant d’avouer avoir «voté blanc». «J’ai fait ce choix, je suis allé voter en citoyen, mais je ne me suis pas prononcé entre l’extrême gauche et la droite extrême», a-t-il expliqué.

«J’avais le choix entre la droite dure de Laurent Wauquiez, que j’ai affronté pendant six ans à la région, donc je ne pouvais décemment pas voter pour lui. Et la gauche dure d’une candidate écolo très alliée à La France Insoumise», se justifie-t-il, expliquant venir «d’une gauche modérée» (il était membre du Parti socialiste, ndlr).

Et d’ajouter : «Je suis très opposé au concept d’alliance entre la gauche et l’extrême gauche».

Leave a Reply

%d bloggers like this: