Reconfinement : téléchargez les trois attestations pour vous déplacer – Midi Libre

Spread the love
  • Yum

Depuis ce jeudi 29 octobre minuit et jusqu’a minima le 1er décembre, reconfinement de la France oblige, les attestations de déplacement font leur grand retour. Pour sortir, vous êtes obligés d’être en possession de votre attestation. Elles sont au nombre de trois en fonction du motif de déplacement. Explications.

L’acte II du reconfinement est entré en vigueur depuis ce jeudi 29 octobre minuit. C’est donc, par conséquent, le grand retour des attestations de déplacement.

Trois attestations

Contrairement au printemps, en plus de l’attestation dérogatoire de déplacement, deux autres attestations permanentes sont désormais mises en place, celles-ci devront être délivrées par les entreprises et les établissements scolaires.

Les différents modèles d’attestations ont été mis en ligne dans la soirée de jeudi 29 octobre sur le site du ministère de l’Intérieur. Ou encore sur l’application TousAntiCovid.

Pour pouvoir se déplacer, comme au printemps, il faudra remplir une attestation de sortie, garantissant que vous avez un motif de déplacement autorisé.

L’attestation de sortie dérogatoire

Comme au printemps, entre le 17 mars et le 11 mai, il est possible de sortir, avec votre attestation, sous certaines conditions :

  • Pour aller au travail si le télétravail n’est pas possible
  • Pour aller faire ses courses
  • Aller chez le médecin ou à un rendez-vous médical
  • Pour prendre l’air ou promener votre animal, pendant “une heure maximum” et dans “un rayon d’un kilomètre du domicile” 
  • Pour un motif impérieux (garde d’enfants, assistance aux personnes vulnérables et précaires)
  • Pour accompagner son ou ses enfants à l’école ou aller le chercher
  • Pour se rendre à des formations, un examen, un concours
  • Pour une convocation judiciaire ou administrative ou se rendre dans un service public
  • Pour participer à des missions d’intérêt général sur demande de l’autorité administrative  
L'attestation de dérogation avec les motifs autorisés pour se déplacer.
L’attestation de dérogation avec les motifs autorisés pour se déplacer. Ministère – Intérieur

L’attestation pour se rendre au travail

L’attestation de déplacement professionnel, en ligne également sur le site du ministère de l’Intérieur, doit être établie par l’employeur afin de justifier les déplacements professionnels d’un salarié, qu’il s’agisse du trajet habituel entre son domicile et son lieu de travail, ou encore les déplacements entre les différents lieux de travail lorsque la nature de ses fonctions l’exige.

Cette attestation est permanente, elle n’a pas à être renouvelée pour être valable.

L'attestation professionnelle doit être fournie par l'employeur. Elle n'a pas besoin d'être renouvelée.
L’attestation professionnelle doit être fournie par l’employeur. Elle n’a pas besoin d’être renouvelée. Ministère – Intérieur

L’attestation pour emmener ses enfants 

Quant au justificatif de déplacement scolaire, il doit être rempli par l’établissement scolaire. Contrairement au premier confinement mis en place au printemps, les écoles, collèges et lycées resteront ouverts. Comme l’attestation professionnelle, le justificatif scolaire sera permanent, et n’aura donc pas besoin d’être renouvelé pour chaque déplacement de cette nature.

Il faudra désormais les présenter à partir de ce jeudi 29 octobre au soir à minuit pour pouvoir effectuer des déplacements autorisés par le gouvernement. À savoir : aller faire vos courses, se rendre sur votre lieu de travail, à un guichet de service public ou à un rendez-vous médical, etc. On compte trois documents : une attestation générale pour tous à usage unique, une attestation permanente pour les déplacements professionnels et une attestation permanente pour les trajets scolaires.

L'attestation scolaire est nouvelle et doit être fournie par l'établissement scolaire.
L’attestation scolaire est nouvelle et doit être fournie par l’établissement scolaire. Ministère – Intérieur

Quelles sanctions ?

Toute personne contrôlée sans autorisation s’exposera à une amende de 135 euros. En cas de récidive dans les quinze jours, l’amende s’élèvera à 375 €. S’il y a trois infractions en 30 jours, c’est un délit puni d’une amende de 3 750 € et passible de six mois d’emprisonnement.

Leave a Reply

%d bloggers like this: