Reconfinement généralisé : Jean Castex veut à tout prix éviter cette hypothèse – Midi Libre

Spread the love
  • Yum

Le Premier ministre Jean Castex a de nouveau appelé ce lundi 3 août les Français à la vigilance contre le nouveau coronavirus, alors qu’un nombre croissant de communes françaises imposent le port du masque dans certains lieux publics ouverts face à la multiplication des signes de reprise épidémique.

“Nous ne devons pas baisser la garde. Le virus n’est pas en vacances, nous non plus”, a-t-il déclaré lors d’un point de presse à Roubaix, en clôture d’un déplacement dans le Nord. Dans ce département, où la circulation du virus est très active, la préfecture a rendu le port du masque obligatoire à compter de ce lundi dans certaines zones de la métropole de Lille, en particulier les zones piétonnes et les espaces verts.

J’en suis sûr nous surmonterons plus forts encore

“Il faut que nous comprenions toutes et tous que l’objectif est simple, nous protéger contre ce virus surtout sans faire arrêter la vie, la vie économique et la vie sociale c’est-à-dire en évitant la perspective d’un reconfinement généralisé”, a insisté le Premier ministre, accompagné pour l’occasion du ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin et du porte-parole du gouvernement Gabriel Attal.

“Plus que jamais la mobilisation, l’unité de l’ensemble des institutions, l’unité des Françaises et des Français, sont les meilleurs ingrédients pour faire face à la fois à cette crise sanitaire qui n’en finit pas mais que nous vaincrons et à cette crise économique que j’en suis sûr nous surmonterons plus forts encore”, a dit Jean Castex.

Casser les chaînes de transmission

Face à la résurgence des cas de contamination par le nouveau coronavirus, le port du masque dans les lieux publics clos est déjà obligatoire depuis le 19 juillet. Depuis vendredi, les préfets de département peuvent élargir cette obligation “lorsque les circonstances locales l’exigent”, selon un décret publié au Journal officiel.

Comme dans le Nord, un arrêté du préfet de la Mayenne impose depuis ce lundi le port du masque dans la rue et les espaces publics dans 69 communes en raison de “la situation épidémiologique” et du “caractère actif de la circulation du virus SARS-CoV-2”. “Cela paraît la meilleure solution pour casser les chaînes de transmission”, a expliqué lundi sur BFMTV le préfet de la Mayenne, Jean-Francis Treffel.

Amende de 135 euros

Les contrevenants s’exposeront à une amende de 135 euros mais les forces de police et gendarmerie feront d’abord oeuvre de pédagogie. “Ce n’est qu’en dernier ressort qu’elles seront appelées à verbaliser.”

Au-delà des zones confrontées à un rebond des infections, cette mesure est également mise en oeuvre dans des zones touristiques jusque-là relativement épargnées par l’épidémie et souhaitant éviter que l’arrivée des estivants ne soit à l’origine de nouveaux foyers de contaminations.

Éviter une “rentrée confinée”

C’est par exemple le cas à Biarritz (Pyrénées-Atlantiques), où le port du masque est obligatoire à partir de ce lundi dans les rues les plus fréquentées.

Alors que le Sud-Ouest a jusqu’ici été relativement préservé par l’épidémie, “nous souhaitons, face à une affluence exceptionnelle de vacanciers cette année (…) préserver ceux qui vont rester, c’est-à-dire les Biarrots eux-mêmes” et “que les estivants (…) ne ramènent que des bons souvenirs de leurs vacances et non pas une contamination”, a expliqué sur France Info Maider Arosteguy, la maire de Biarritz (Les Républicains).

Là encore, la pédagogie est de mise, pour expliquer que “le port du masque aujourd’hui est l’unique moyen de nous préserver et surtout de préserver les autres”, a-t-elle noté en précisant que les contrevenants risquaient une amende de 35 euros.

“L’idée ce n’est pas de faire une forte répression mais c’est vraiment de faire prendre conscience à tout le monde que le port du masque est une nécessité parce que la rentrée ne doit pas être une rentrée confinée”, a-t-elle insisté.

Le port du masque

Toujours dans le Pays basque, la ville voisine de Bayonne doit aussi imposer le port du masque dans le centre-ville dans le courant de la semaine, dans le sillage des restrictions mises en place en fin de semaine dernière pour éviter la survenue de rassemblements non autorisés pendant la période des traditionnelles Fêtes de la ville, annulées cette année.

Sur la côte méditerranéenne, à Nice, un arrêté municipal rendant obligatoire le port du masque dans certaines zones très fréquentées est également entré en vigueur lundi matin.

“Au moment où nous attirons de nombreux touristes (…) où nous avons un nombre de cas qui réaugmente ainsi qu’un taux de reproduction du virus qui conduit une nouvelle augmentation des dépistages positif et des hospitalisations, nous devons rester mobilisés face au potentiel retour de l’épidémie”, a déclaré le maire LR de la cité balnéaire, Christian Estrosi.

“J’ai décidé de prendre ces mesures et de demander au préfet de les renforcer par un arrêté préfectoral”, a-t-il dit, en soulignant que l’amende, de 35 euros pour l’instant, passerait alors à 135 euros. 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *