Raphaël Glucksmann bouleversant : l’interview déchirante du compagnon de Léa Salamé – Closer France

Spread the love
  • Yum

Au micro de Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV ce jeudi 27 mai, c’est un Raphaël Glucksmann bouleversant et engagé, qui a appelé Emmanuel Macron à “présenter des excuses au nom de la France” aux victimes du génocide rwandais. 

Une séquence forte et déchirante. Actuellement en déplacement officiel au Rwanda, Emmanuel Macron s’est notamment exprimé sur le rôle joué par la France dans le génocide des Tutsi en 1994. “En me tenant, avec humilité et respect, à vos côtés, ce jour, je viens reconnaître nos responsabilités”, a-t-il déclaré à l’issue d’un discours très attendu au Mémorial du génocide à Kigali. Invité sur BFMVTV ce jeudi matin, pour discuter de cette visite, Raphaël Glucksmann a estimé que le président de la République se devait de “présenter des excuses aux victimes au nom de la France”. “Il doit surtout dire la vérité”, a lancé l’eurodéputé Place Publique qui affirme que la France a “vécu dans un grand mensonge d’Etat” pendant 27 ans : “Emmanuel Macron, a rendez-vous avec l’histoire, il a rendez-vous avec ce que la France a fait au Rwanda et il doit avoir en tête une chose, une nation ne s’abaisse pas quand elle éclaire les parts d’ombre de son histoire, elle se grandit quand elle sort du mensonge” a clamé l’essayiste, très engagé.

Le compagnon de Léa Salamé n’a pas hésité à s’en prendre directement au gouvernement de François Mitterand. “La France sous l’égide de François Mitterrand a soutenu financièrement, militairement, politiquement, les hommes qui allaient faire le génocide, qui allaient exterminer 800.000 personnes en trois mois. Qui allaient pourchasser les enfants dans les marais pour les buter, parce que leur seul crime était d’être Tutsi”, a-t-il lancé la gorge nouée, en désignant le président socialiste comme “l’architecte de ce génocide”.

Raphaël Glucksmann : ses souvenirs bouleversants au Rwanda

Si cette question mémorielle le préoccupe autant c’est aussi parce que Raphaël Glucksmann garde encore de terribles souvenirs de son voyage effectué au Rwanda, alors qu’il n’avait que 20 ans. Une expérience personnelle qu’il a raconté, en n’épargnant pas les détails les plus sordides : “J’ai parcouru les fosses communes du Rwanda. À 20 ans je me suis retrouvé à déterrer des cadavres dans une fosse septique, à Kigali. Et j’ai encore sur moi cette odeur des cadavres en putréfaction. J’ai vu des robes de femmes violées mises de côté dans les chiottes, j’ai vu un pays tapissé de cadavres et notre Etat, notre Etat était du côté des bourreaux.” a-t-il regretté. Et de souligner : “On doit la vérité aux morts, et aux vivants, au passé et à l’avenir”. Des mots forts et poignants.

Inscrivez-vous à la Newsletter de Closermag.fr pour recevoir gratuitement les dernières actualités

© BFMTV

2/12 – Raphaël Glucksmann
Il a commenté la visite d’Emmanuel Macron au Rwanda

© BFMTV

3/12 – Raphaël Glucksmann
Selon lui Emmanuel Macron doit “présenter des excuses aux victimes du génocide au nom de la France”

© BFMTV

4/12 – Raphaël Glucksmann
Raphaël Glucksmann est très engagé à ce sujet

© BFMTV

5/12 – Raphaël Glucksmann
Raphaël Glucksmann a livré un témoignage bouleversant

© Isa Harsin

6/12 – Raphaël Glucksmann
Il s’en est pris à François Mitterand

© Stephane Lemouton

7/12 – Raphaël Glucksmann
Raphaël Glucksmann s’est confié sur son expérience personnelle au Rwanda

© PATRICK BERNARD

8/12 – Raphaël Glucksmann
Raphaël Glucksmann a raconté des détails sordides de sa visite au Rwanda à l’âge de 20 ans

© PATRICK BERNARD

9/12 – Raphaël Glucksmann
Raphaël Glucksmann est toujours hanté par ce terrible souvenir

© PATRICK BERNARD

10/12 – Raphaël Glucksmann
Raphaël Glucksmann le 2 mai 2019

© PATRICK BERNARD

11/12 – Raphaël Glucksmann
Raphaël Glucksmann est le compagnon de Léa Salamé

© PATRICK BERNARD

12/12 – Raphaël Glucksmann
Il est député européen

Leave a Reply

%d bloggers like this: