Qu’est-ce que le QNED, la nouvelle technologie d’écran TV présentée par LG ?

Spread the love
  • Yum

LG commence déjà a teaser les annonces prévues pour le CES 2021 de Las Vegas. Comme chaque année, le coréen profitera du plus grand salon high-tech (en version virtuelle cette année) pour dévoiler une nouvelle gamme de téléviseurs.

En 2021, les stars seront les premières TV QNED du coréen. Au programme, une dizaine de modèles dont certains bénéficieront d’une définition 8K. Il y en aura pour tous les goûts avec des tailles allant jusqu’à 86 pouces.

LG assure que ses nouvelles TV QNED « offrent une expérience de visionnage véritablement immersive dans l’espace du LCD ». Car oui, les TV QNED ne reposent pas sur des dalles OLED, grande spécialité du coréen.

Cela ne les empêchera pas d’afficher « des couleurs incroyablement précises » ainsi que de « meilleurs contrastes et des noirs plus profonds » promet LG. En quelques chiffres, les TV QNED pourront afficher les contenus avec un taux de contraste de 1 000 000:1 et un taux de rafraîchissement de 120 Hz.

En réalité, les TV QNED de LG reposent sur la technologie mini-LED dont on entend parler depuis quelques années maintenant et qui pourrait intégrer les futurs iPad d’Apple. Le coréen a enfin franchi le pas et réussi à réduire les coûts de production. Reste à connaître maintenant le prix de ces téléviseurs. Mais pour cela, vous devrez attendre quelques jours.

Zoom sur la technologie mini-LED

Les TV QNED reposent donc sur des dalles mini-LED. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, le mini-LED n’est pas une technologie d’affichage mais d’éclairage.

Ainsi, les écrans mini-LED ne sont rien d’autre que des dalles LCD disposant d’un meilleur rétro-éclairage : chez LG, les TV QNED disposent de 30 000 mini-LED ! Cela permet d’éclairer des zones plus petites et donc d’afficher des couleurs plus précises, de meilleurs contrastes et des noirs plus profonds.

Autre avantage du mini-LED : il réduit le blooming, ce petit halo lumineux qui apparaît entre une zone sombre et une zone éclairée de l’image. On peut par exemple observer ce léger défaut autour d’une lune sur un ciel très noir.

Le mini-LED corrige donc tous ces défauts propres aux écrans LDC et permet ainsi aux TV LCD de se rapprocher un peu plus d’un TV OLED. Le tout pour un coût réduit, les TV mini-LED étant fabriquées sur les mêmes lignes de production que les écrans LCD actuels. Et qui dit coût réduit dit prix final plus intéressant pour le consommateur.

Doit-on en déduire que les écrans mini-LED sont l’avenir des TV ? Pas forcément. Certains y voient une solution intermédiaire en attendant les écrans micro-LED, technologie sur laquelle Samsung mise énormément.

Leave a Reply

%d bloggers like this: