“Je prends un engagement devant vous, c’est que moi j’en tirerai des conséquences véritables”, lance Emmanuel Macron, dans un clip diffusé dimanche soir. Le président de la République y annonce sa prise de parole ce lundi à 20 heures, lors de laquelle il donnera les premières mesures concrètes issues du grand débat national. Dimanche soir, il a d’ailleurs reçu plusieurs ministres afin de leur exposer les annonces à venir.

D’après les informations de BFMTV, parmi les mesures annoncées ce soir, certaines seront promulguées rapidement, mais d’autres seront des grands chantiers, mis en place sur les deux ou trois ans à venir.

Indexation des retraites et impôt sur le revenu

Au moins trois mesures devraient être lancées dans la soirée: la réindexation des petites retraites sur l’inflation, la mise en place d’une entrée plus progressive dans l’impôt sur le revenu et la création d’un service public de la pension alimentaire pour les mères célibataires.

Sur le plus long terme, l’introduction d’une dose de proportionnelle dans les élections législatives pourrait être mise en place, ainsi que l’abaissement du seuil d’électeurs requis pour déclencher un référendum.

Parmi les députés de la majorité, des demandes pour une baisse de la TVA sur les produits de première nécessité ainsi qu’une “prime mobilité améliorée” pour l’accès aux transports publics ont été formulées, et pourraient potentiellement faire partie des annonces.

Non à l’ISF et au RIC

En revanche, il apparaît comme certain qu’Emmanuel Macron n’annoncera, ni la remise en place de l’ISF (Impôt sur la Fortune), ni la création d’un RIC (Référendum d’Initiative Citoyenne), pourtant deux fortes demandes des gilets jaunes.

D’après un participant à la réunion élyséenne de dimanche soir, qui s’est confié à BFMTV, le discours s’est fait en trois temps: ce qu’Emmanuel Macron pouvait faire avec la contrainte budgétaire, ce qu’il attendait des Français, et ce qu’il souhaitait de son équipe gouvernementale: “Une cohésion, plus personne ne doit jouer dans son couloir”.

A la suite des grandes annonces de ce lundi soir, le président de la République répondra aux questions des journalistes mercredi, afin d’assurer le service après-vente de ses mesures.