Quel sera le navigateur web le plus populaire en 2021 ?

Spread the love
  • Yum

Quel sera le navigateur web le plus populaire en 2021 ?

J’ai écrit le premier article populaire sur le web. Depuis lors, j’ai gardé un œil sur les navigateurs web, car notre seul choix alors était le programme web shell. Nous avons parcouru un long chemin depuis, mais les navigateurs web restent le principal moyen de nous connecter aux champs infinis de données, d’histoires et de vidéos qui constituent le web moderne. Et, aujourd’hui, Chrome de Google est le moyen par lequel la plupart d’entre nous travaillent et jouent sur le web.

Jusqu’à récemment, il était très difficile d’obtenir des données concrètes sur les navigateurs les plus populaires. Certes, de nombreuses entreprises prétendaient disposer de bonnes informations, comme NetMarketShare et StatCounter, mais leurs chiffres sont manipulés. Le Digital Analytics Program (DAP) du gouvernement fédéral américain, quant à lui, nous donne un compte des 90 derniers jours de visites de sites web du gouvernement américain. Cela ne nous apprend pas grand-chose sur l’utilisation mondiale des navigateurs web.

Reste que le navigateur web le plus utilisé est, selon les 6,67 milliards de visites du DAP au cours des 90 derniers jours (roulement de tambour, s’il vous plaît) : Google Chrome avec 48,3 %. C’est une petite baisse par rapport à l’année dernière, où Chrome avait 49,3 % de part de marché.

publicité

La montée en puissance des smartphones

Cette baisse n’est pas due à la montée soudaine d’un navigateur alternatif. N’y pensez même pas. Sur l’ordinateur, Chrome règne en maître. Mais, au cours des 12 derniers mois, nous avons assisté à une énorme progression des smartphones par rapport aux PC pour l’utilisation du web. En 2019 et 2020, un peu plus de la moitié – 50 % à 46,9 % – du marché de la navigation web appartiendra aux smartphones. Le reste, soit 3,1 %, est allé aux tablettes. En 2020 et 2021, 57,4 % des sessions de navigation sur le web ont eu lieu sur des smartphones, contre seulement 40,5 % sur des ordinateurs portables et de bureau. Le marché des tablettes s’est réduit à 2,1 %.

En ce qui concerne le marché des smartphones, le navigateur le plus utilisé reste Safari. Les Mac s’accrochent toujours avec 9,5 % du marché des PC, mais avec 34,6 %, les iPhone dominent à la fois le marché des smartphones et celui des navigateurs pour smartphones. Les seuls autres navigateurs qui comptent sur les smartphones, outre Safari et Chrome, sont Samsung Internet, le navigateur intégré de Samsung, avec 2,6 %, et le navigateur générique Android Webview.

Chrome est encore plus important qu’il n’y paraît au premier coup d’œil. Sa fondation open source, Chromium, est également utilisée par Microsoft Edge. Edge, avec 5 % de la base d’utilisateurs, est désormais le troisième navigateur web. A l’exception de Mozilla Firefox, tous les autres navigateurs web qui comptent, comme Opera, Vivaldi et Brave, fonctionnent avec Chromium.

Firefox ne va pas bien

Firefox occupe la quatrième place et se porte, en un mot, “mal”. Au cours des 12 derniers mois, Firefox a chuté à 2,7 %, contre 3,6 % l’année dernière. En 2015, lorsque j’ai commencé à utiliser les chiffres de DAP, Firefox avait une part de marché de 11 %. En 2016, Firefox était tombé à 8,2 %. Firefox a un léger rebond à la hausse en 2018, à 9 %. Malgré ses accords publicitaires avec Google, Mozilla a licencié davantage d’employés. On peut vraiment se demander combien de temps Firefox va encore compter.

En bas de la liste, on trouve Internet Explorer (IE), qui se meurt depuis longtemps, avec 2,2 %. Bien que Microsoft ait exhorté les utilisateurs à abandonner IE au profit d’Edge depuis plus d’un an, certains d’entre eux continuent de s’accrocher à ce navigateur désespérément obsolète. La version la plus populaire est IE 11, toujours supportée, avec 1,9 %. L’antique IE 7, qui n’est plus pris en charge depuis plus de quatre ans, traîne toujours avec 0,2 % du marché.

En bref, l’internet d’aujourd’hui appartient à Chrome sur l’ordinateur et à Safari sur les smartphones. Rien d’autre ne compte vraiment.

Source : ZDNet.com

Leave a Reply

%d bloggers like this: