Quel est le calendrier de la vaccination contre le Covid-19 en France ? – Le Monde

Spread the love
  • Yum
La Haute Autorité de santé (HAS) doit rendre son avis jeudi sur le vaccin Pfizer-BioNTech, dernière étape réglementaire avant son utilisation en France.

Fumée blanche. L’Agence européenne des médicaments (AEM) a autorisé, lundi 21 décembre, le vaccin Pfizer-BioNTech contre le Covid-19. La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a précisé que les premières vaccinations pourraient être réalisées le 27 décembre dans les pays de l’Union européenne (UE). « C’est un très bon moyen de terminer cette année difficile », s’est réjouie Mme von der Leyen, ajoutant que « ce vaccin sera disponible dans tous les pays, au même moment et dans les mêmes conditions ».

L’AEM a octroyé une autorisation de mise sur le marché conditionnelle d’un an pour ce vaccin développé par le géant américain Pfizer et l’entreprise allemande BioNTech. Si l’UE avait annoncé que ses membres commenceraient leur campagne de vaccination le même jour, chaque pays reprend la main à partir de maintenant pour définir les publics prioritaires et l’organisation logistique.

Lire aussi : Après l’aval de l’Europe, le défi logistique du vaccin Pfizer-BioNTech en France
  • Début de la vaccination dimanche en France

En France, la campagne de vaccination doit débuter dès dimanche, a annoncé lundi le ministre de la santé, Olivier Véran. L’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) a d’ores et déjà donné son feu vert à l’utilisation du vaccin américano-allemand. La Haute Autorité de santé (HAS) a annoncé mardi qu’elle rendrait son avis jeudi matin, dernière étape réglementaire avant l’utilisation du vaccin dans le pays.

« La France a fait le choix d’une vaccination progressive, privilégiant en premier lieu les personnes les plus à risques (…), et fondée sur leur consentement. Nous ne confondons pas vitesse et précipitation », a déclaré M. Véran sur Twitter, rappelant que le consentement des personnes serait recueilli, la vaccination n’étant pas obligatoire.

Décryptage : Les vaccins seront-ils obligatoires ? Peuvent-ils mettre fin à l’épidémie de Covid -19 ?
  • Première étape jusque début février

Interrogé sur BFM-TV, le ministre de la santé a assuré que la campagne vaccinale se ferait de façon méthodique, avec une priorité accordée dans un premier temps aux « personnes âgées qui vivent en établissements collectifs ». Il s’agit notamment des établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) et des unités de soins de longue durée, qui comptent plus de 14 000 établissements dans tout le pays.

Cette première vague de vaccination ciblera aussi les professionnels exerçant dans les établissements accueillant des personnes âgées et présentant un risque élevé.

En tout, la première phase de la campagne concernera un million de personnes et se poursuivra courant janvier et probablement au début de février en raison du délai de trois semaines nécessaire entre l’administration des deux doses du vaccin.

  • Deuxième étape entre février et mars

Dans un deuxième temps, entre février et mars, la vaccination sera élargie, « selon les rythmes de livraison », à 14 millions de Français, a expliqué le 16 décembre le premier ministre, Jean Castex. Il s’agit de « personnes présentant un facteur de risque lié à l’âge ou une pathologie chronique » et de « certains professionnels de santé », a-t-il précisé.

Ce sont, par ordre de priorité, les personnes âgées de plus de 75 ans, puis les personnes âgées de 65 à 74 ans, et enfin celles âgées de plus de 50 ans. Viendront ensuite les professionnels des secteurs de la santé et du médico-social âgés de 50 ans et plus ou présentant une ou plusieurs comorbidités.

Analyse : Covid-19 : des vaccins sous haute surveillance
  • Troisième étape à la fin du printemps

Enfin, à la fin du printemps, la vaccination sera ouverte, après les professionnels exposés (santé, sécurité, éducation, secteur alimentaire, les personnes vulnérables et précaires…), « à l’ensemble de la population », selon la stratégie vaccinale du gouvernement.

Pour ce faire, 200 millions de vaccins ont été précommandés par la France pour vacciner 100 millions de personnes. « 1,160 million de doses seront sur le territoire d’ici à la fin de l’année, puis 677 000 doses supplémentaires autour du 5 ou 6 janvier et 1,6 million en février », a détaillé M. Castex le 16 décembre à l’Assemblée nationale.

  • Un rapport sur les effets indésirables du vaccin sera publié chaque semaine

Après le début des vaccinations, un rapport sur les effets indésirables signalés sera publié chaque semaine, a expliqué, le 11 décembre, l’ANSM. « L’enjeu majeur est (…) d’identifier des effets indésirables qui n’auraient pas été observés lors des essais cliniques », a expliqué Céline Mounier, directrice de la surveillance à l’ANSM.

Les centres régionaux de pharmacovigilance seront chargés d’analyser les effets secondaires déclarés et « prendront en compte non seulement les cas remontés par les professionnels de santé et les patients, mais aussi les cas signalés par les laboratoires ».

Analyse : Covid-19 : des vaccins aux effets indésirables fréquents mais apparemment bénins
  • Quid en cas de mutation du virus ?

Le laboratoire allemand BioNTech est capable « techniquement de délivrer un nouveau vaccin en six semaines » en cas de mutation du virus, comme celle détectée au Royaume-Uni, a assuré son codirigeant, Ugur Sahin, mardi. « En principe, la beauté de la technologie de l’ARN messager est que nous pouvons directement commencer à concevoir un vaccin qui imite complètement la nouvelle mutation », a-t-il ajouté.

Les experts de l’UE estiment de leur côté que les vaccins actuels contre le Covid-19 restent efficaces face à la nouvelle souche du virus. « Pour le moment, il n’existe aucune preuve suggérant » que le vaccin Pfizer-BioNTech « ne soit pas efficace contre le nouveau variant », a déclaré l’AEM.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi A l’origine de la pandémie de Covid-19, un virus SARS-CoV-2 aux sources toujours énigmatiques

Notre sélection d’articles sur les vaccins contre le Covid-19

Le Monde

Leave a Reply

%d bloggers like this: