De nos jours, pratiquement tous les constructeurs prétendent avoir des voitures autonomes mais les différences en matière d’autonomie peuvent être énormes. Saviez-vous qu’il existe de nombreux niveaux différents de conduite autonome ? Ils sont réglementés précisément pour aider les consommateurs à prendre une décision. Dans cet article, nous vous expliquerons quels sont les niveaux SAE, c’est-à-dire les niveaux d’autonomie, et pourquoi il est important de les connaître avant de choisir votre prochaine voiture autonome !

Une classification valable pour tous

Le potentiel d’autonomie de conduite des voitures qui se divise en 6 niveaux a été présentée en 2014 par la SAE International sous le nom de J3016 Taxonomy and Definitions for Terms Related to On-Road Motor Vehicle Automated Driving Systems.

La classification est basée sur le degré d’ “aide” dont la voiture autonomie a besoin et sur l’attention nécessaire de la part du conducteur pendant le trajet. Il ne s’agit pas des capacités techniques des véhicules en soi. La norme SAE a été mise à jour pour la dernière fois en 2016 et, depuis, est utilisée par tout le monde.

androidpit tesla model 3 inside Le pilote automatique de Tesla est classé au SAE de niveau 2. © AndroidPIT

Les niveaux d’autonomie : en quoi diffèrent-ils ?

Les niveaux définissant les compétences de conduite autonome d’un véhicule sont les suivants :

  • Niveau 0 : Le système automatique peut envoyer des avertissements et peut intervenir temporairement mais il ne peut pas contrôler le véhicule de manière durable.
  • Niveau 1 : Le conducteur et le système automatique partagent le contrôle du véhicule. Par exemple, le régulateur de vitesse adaptatif (Adaptive Cruise Control), fonction avec laquelle le conducteur contrôle le volant pendant que le système ajuste la vitesse.
  • Niveau 2 : Le système automatique est capable de contrôler complètement le véhicule (volant, accélérateur et frein). Le conducteur est responsable de surveiller la conduite et est prêt à intervenir à tout moment pour reprendre le contrôle si le système ne réagit pas comme prévu. Bien que le système soit communément appelé “hands off” (mains libres), il ne faut pas se méprendre. Dans de nombreux cas, le contact avec le volant est nécessaire pour s’assurer que le conducteur soit prêt à intervenir.
  • Niveau 3 : Le pilote peut détourner librement son attention de la conduite, par exemple pour envoyer un message ou regarder une vidéo. La voiture est capable de réagir automatiquement aux situations qui exigent une action immédiate, comme le freinage d’urgence. Le conducteur doit cependant être prêt à intervenir dans un bref délai, généralement indiqué par le constructeur, lorsque la voiture l’exige.

L’Audi A8 Luxury Berline 2018 a été la première voiture au monde à bénéficier de la conduite indépendante SAE de niveau 3 grâce à son système Traffic Jam Pilot, qui permet à la voiture de rouler de manière autonome dans des conditions de circulation lentes (jusqu’à 60 km/h), mais uniquement sur les routes qui ont une barrière physique pour séparer les deux voies de circulation.

  • Niveau 4 : Il fonctionne exactement comme le niveau 3 mais sans l’attention du conducteur pour assurer la sécurité, par exemple, le conducteur peut s’endormir ou quitter le siège du conducteur en toute tranquillité d’esprit. Ce niveau d’autonomie de conduite n’est possible que dans certaines zones géographiques (géofencing) ou situations (embouteillages) et la voiture doit pouvoir s’arrêter de conduire en toute sécurité si le conducteur ne reprend pas le contrôle lorsqu’il en a besoin.
  • Niveau 5 (volant optionnel) : Aucune intervention humaine n’est requise, par exemple un taxi 100% autonome et robotisé.

Niveaux d’automatisation SAE (J3016)

Niveau SAE Particularité Accélération
et
décélération
Responsabilité
du véhicule
Mode de conduite*
Le conducteur humain contrôle l’environnement de conduite
Niveau 0 Pas d’automatisation Conducteur Conducteur aucun
Niveau 1 Conduite assistée Conducteur et système Peu de modes de conduite
Niveau 2 Automatisation partielle Système
Le système de guidage automatisé surveille l’environnement de conduite
Niveau 3 Automatisation conditionnelle Système Conducteur Certains modes de conduite
Niveau 4 Automatisation de haut niveau Système Nombreux modes de conduite
Niveau 5 Automatisation complète Tous les modes de conduite

*Dans la définition SAE de conduite autonome, “mode de conduite” signifie “un type de scénario de conduite avec les exigences caractéristiques de la fonction de conduite dynamique”. Cela signifie que chaque mode de conduite représente un scénario différent, par exemple la fin d’une voie, les embouteillages, la capacité à maintenir la direction et la vitesse, etc.

À l’avenir, il y aura de plus en plus d’aides à la conduite dans nos voitures, il est donc important de savoir ce que signifient ces niveaux SAE afin de connaître les capacités réelles des voitures et les différentes responsabilités en cas d’accident.

Quel est le niveau d’autonomie de conduite de votre voiture ?