Quand Trump se moquait de Biden parce qu’il portait un masque – BFMTV

Spread the love
  • Yum

Le président américain vient d’annoncer avoir été testé positif au Covid-19, deux jours après son débat avec son adversaire démocrate.

Vivement critiqué pour sa gestion de l’épidémie, Donald Trump a annoncé avoir été testé positif au Covid-19 dans la nuit de jeudi à vendredi sur Twitter. Cette annonce intervient deux jours seulement après son débat houleux avec son adversaire démocrate Joe Biden dont le président américain a moqué mardi soir son port d’un masque lors de ses déplacements.

“Je n’ai pas de problème avec les masques, d’ailleurs j’en ai un sur moi que je mets quand je pense que c’est utile”, a d’abord assuré Donald Trump en réponse aux questions du journaliste sur les mesures prises pour enrayer l’épidémie. “Mais je ne porte pas le masque comme lui”, a ensuite nuancé le chef d’Etat en montrant du doigt son opposant.

“Lui, à chaque fois que vous le voyez il porte un masque. Il pourrait être à 200 mètres de moi, il aurait quand même un masque énorme sur le visage”, a ironisé Donald Trump.

Lors du débat, Donald Trump, Joe Biden et le journaliste Chris Wallace ne portaient pas de masque, tout comme les enfants du président américain qui l’ont enlevé lorsqu’ils se sont installés dans la salle, malgré les recommandations des scientifiques de l’université de Cleveland où était organisée la soirée.

Le masque, un “geste patriotique”

Depuis le début de l’épidémie, le locataire de la Maison Blanche a exprimé à plusieurs reprises ses doutes sur l’efficacité des masques contre le coronavirus. Début septembre, lors d’une conférence de presse à la Maison Blanche, il avait par exemple demandé à un journaliste d’enlever son masque pour formuler sa question.

Début juillet, il avait pourtant estimé que le port du masque quand la distanciation sociale ne peut être respectée devait être considéré comme “un geste patriotique”. Pointant une dégradation de la situation sanitaire aux Etats-Unis au début de l’été, il avait appelé “tout le monde” à porter un masque et était apparu masqué pour la première fois en public le 11 juillet dans le cadre de la visite d’un hôpital militaire à Washington.

De son côté, Joe Biden milite pour un mandat national pour le port généralisé du masque “jusqu’à ce que la situation soit sous contrôle”.

Mélanie Rostagnat Journaliste BFMTV

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *