Comme à chaque présentation, l’iPhone était au centre de toutes les attentions ce soir. Le produit phare affiche donc 31,051 milliards de dollars, mais surtout une baisse de 17 % des ventes.Malgré tout, Tim Cook affiche son légendaire entrain, et assume -comme pour l’avertissement sur résultats- la baisse de vente des iPhone. En revanche, il souligne les bons retours clients sur les baisses de prix et les programmes de reprises, qui auraient apparemment limité la casse. Comme à son habitude, il estime que les taux de changes défavorables n’ont pas beaucoup aidé.

Il en profite pour survoler en fin de Q&A le programme d’échange, précisant qu’il concerne surtout d’anciens iPhone, principalement des 6/6+ et 7/7+, peu de 8/8+. Interrogé à propos des cycles renouvellement, le dirigeant botte en touche : « certains ont des cycles de 2 ans, de 3 ans, et certains d’un an. D’autres 4 ou 5 ans ».

Contrairement à l’année précédente, ces chiffres comprennent les ventes de tous les iPhone 2018 sans distinction. Il faudra se contenter du chiffre d’affaires global, sans même pouvoir se référer à cette donnée comptable qui était l’ASP (le fameux prix moyen de l’iPhone). Pour obtenir ce dernier, il conviendra de croiser les données des chaines de production, le nombre d’activations et les estimations des analystes, avec toute l’imprécision que cela implique. Toutefois, on a tout de même appris que l’iPhone XR est le plus populaire, suivi de l’iPhone XS Max et enfin de l’iPhone XS.

En effet, depuis plusieurs années, la stratégie marketing de Cupertino semble reposer sur un prix moyen fort, qui compense la stagnation des ventes, et même, la diminution de la base des utilisateurs. On pourrait même se demander dans quelle mesure, Apple n’a pas -malheureusement- anticipé cette tendance. Certains actionnaires reprochent d’ailleurs au CEO et au CFO de la Pomme leur présentation de novembre dernier jugée beaucoup trop optimiste et n’ont pas hésité à former un recours collectif contre les deux dirigeants.

Communiqué Apple