Avec les tensions économiques et le rôle de la Chine, la situation à l’international était très attendue une fois encore. Ainsi, Apple poursuit un développement plutôt hétérogène, sur lequel Tim Cook est intervenu en parallèle des résultats.Lors d’une interview donnée à CNBC, le CEO d’Apple précise que les performances de la firme se sont améliorées en Chine par rapport au trimestre précédent, avec même une accélération en fin de période (sans pour autant préciser de combien). Lors de sa présentation, il a également précisé que si le chiffre d’affaires mondial était en berne de 17%, les baisses ont été moins importantes à la fin mars, indiquant que novembre et décembre ont été les mois les plus difficiles. Ces propos confirment d’ailleurs l’avis du consensus pour qui le pire est passé.

Parmi les facteurs de ce revirement, il évoque des réductions de TVA, mais également des baisses de prix et des crédits à taux zéro. Puis, il est revenu également sur les améliorations des relations commerciales entre les États-Unis et la Chine, ce qui contribue à donner un « ton bien meilleur » aux échanges et à renforcer « de manière très positive la confiance des consommateurs » .

Rappelons qu’Apple a réalisé un chiffre d’affaires de 10,22 milliards de dollars dans la catégorie « Grande Chine », qui comprend Taiwan et Hong Kong. Apple a enregistré un chiffre d’affaires de 58,02 milliards de dollars. Les prévisions d’Apple pour le prochain trimestre s’échelonnent de 52,5 à 54,5 milliards de dollars, ce qui est supérieur aux attentes et indique une stabilisation des ventes d’iPhone en Chine.

Source