Avec le Project Strobe, Google a enfin décidé de faire de gros efforts pour protéger la vie privée des utilisateurs sous Android. Démarré en début 2018, ce projet vise à limiter les données personnelles accessibles aux développeurs d’applications Android tierces. Pour ça, Google a commencé par analyser les données qui finissent vraiment aux mains des développeurs. Explications. 

google strobe android

« Au début de cette année 2018, nous avons lancé une projeté appelé Project Strobe, une analyse de fond de l’accès des développeurs tiers aux données des comptes Google et des appareils Android » explique Google dans un billet de blog. « Ce projet a examiné le fonctionnement de nos contrôles de confidentialité » souligne la firme de Mountain View.

Avec le Project Strobe, Google prend des mesures pour protéger les données personnelles des utilisateurs Android

Dans certains cas, les développeurs tiers avaient accès à une trop grande quantité de données, admet Google. Le Project Strobe a relevé plusieurs problèmes majeurs de confidentialité jusqu’ici. Pour chaque faille rencontrée, Google met en avant une solution bien précise.

Conscient du fiasco complet de son réseau social, Google a décidé de fermer Google+ suite à un bug permettant aux applications tiers de s’emparer des données des internautes. Google n’a pas trouvé de preuve que des développeurs aient tiré profit de cette faille pour voler vos données. Google+ sera uniquement accessible aux entreprises, souligne Google. C’est la première mesure de la firme.

Pour donner des contrôles précis sur les données que vous partagez avec les applications, Google a aussi décidé de forcer les développeurs à « montrer chaque autorisation demandée, une à la fois, dans sa propre boîte de dialogue ». « Si une application vous demande l’accès à la fois à Agenda et aux documents Drive, vous pourrez choisir désormais d’autoriser l’une mais pas l’autre » ajoute Google.

Dans le même ordre d’idée, seules les applications liées directement aux fonctionnalités de messagerie pourront demander l’accès à vos messages, prévient l’entreprise. Que pensez-vous de ces mesures ? Sont-elles suffisantes pour vous rassurer sur le respect de votre vie privée ?