Primaires démocrates : victoire étriquée de Bernie Sanders dans le New Hampshire – Le Monde

Spread the love
  • Yum
Le candidat à l’investiture démocrate Bernie Sanders le 11 février à Manchester, dans le New Hampshire.

La primaire démocrate du New Hampshire, mardi 11 février, a été marquée par deux confirmations et une surprise. Comme espéré par les supporteurs du sénateur indépendant du Vermont, Bernie Sanders, ce dernier a remporté la course. Il est cependant talonné par l’ancien maire de South Bend, une ville moyenne de l’Indiana, Pete Buttigieg, totalement inconnu il y a un an.

Avec 26 % des voix, M. Sanders devance ce dernier de moins de deux points. Sa victoire est donc plus étriquée qu’il y a quatre ans, lorsqu’il avait écrasé la favorite, Hillary Clinton, de plus de vingt-deux points. En dépit de ce faible écart, le sénateur de 78 ans garde l’avantage de la notoriété, d’une organisation éprouvée par cette première candidature à l’investiture, de la passion qui entoure les réunions publiques du doyen de cette élection – de loin les plus fréquentées –, et des moyens considérables que permet sa capacité inégalée à lever des fonds de campagne auprès de petits donateurs.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Primaires démocrates : Bernie Sanders remporte le New Hampshire, comme en 2016

Après la victoire provisoire de Pete Buttigieg en termes de délégués dans l’Iowa, alors que le sénateur Sanders a remporté le vote populaire, la nouvelle bonne performance du benjamin de 38 ans dans le New Hampshire a constitué la seconde confirmation de la soirée.

Pete Buttigieg a pourtant certainement pâti de la surprise de ce mardi : la troisième place inattendue de la sénatrice du Minnesota, Amy Klobuchar, qui était arrivée à une décevante cinquième place dans l’Iowa, pourtant un Etat voisin du sien, une semaine plus tôt. De nombreux électeurs rencontrés lors d’un meeting de la sénatrice à Rochester, dans l’est du New Hampshire, avouaient ainsi lundi avoir longtemps hésité entre l’ancien maire de South Bend et Amy Klobuchar.

Mauvaise soirée pour Biden et Warren

Cette dernière a manifestement bénéficié de l’extrême fluidité de cette compétition. Selon un sondage de sortie des urnes diffusé par la chaîne CNN, près de la moitié (48 %) des électeurs se sont décidés dans les tout derniers jours. La sénatrice du Minnesota a profité d’ailleurs de sa performance lors du débat entre les candidats organisé le 7 février. Celui-ci a été cité par près de la moitié (48 %) des électeurs comme un élément déterminant de leur vote. Protégée jusqu’à présent malgré elle par de très modestes intentions de vote, Amy Klobuchar devrait se retrouver beaucoup plus exposée après la surprise du New Hampshire.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Présidentielle américaine, J – 266 : Amy Klobuchar, l’autre sénatrice de la course à l’investiture démocrate

A l’opposé du trio de tête, deux anciens favoris, l’ancien vice-président Joe Biden et la sénatrice du Massachusetts Elizabeth Warren ont passé une très mauvaise soirée, ce qui n’est pas de bon augure pour des trésoreries de campagne déjà limitées. L’un comme l’autre ont déjà coupé dans leurs dépenses en publicité.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *