Présidentielle américaine : les cinq Etats où l’élection se joue désormais – Le Monde

Spread the love
  • Yum

Comme il fallait s’y attendre, en raison de la pandémie de Covid-19, la lecture des résultats de l’élection présidentielle américaine est plus compliquée cette année. De très nombreux électeurs ont voté par voie postale et de manière anticipée afin d’éviter les longues files d’attente propices à la propagation du Covid-19.

Les résultats connus ce matin permettent cependant d’observer que l’issue de l’élection va se décider avec quelques Etats-clés, dont les résultats sont soit serrés, soit attendus avec retard, en raison à la fois des règles de décompte des bulletins de vote et de la quantité de bulletins postaux à traiter, ce qui décale d’autant les résultats. Voici un récapitulatif de ce que l’on sait mercredi 4 novembre au matin, par Etat-clé.

Duel serré et tendu Duel serré et tendu entre Joe Biden et Donald Trump : suivez les résultats des élections américaines 2020 en direct
  • Pennsylvanie (20 grands électeurs) : indécis

C’est probablement l’Etat-pivot le plus important de l’élection et l’un des plus indécis. Le décompte actuel (74 % des bulletins) donne Donald Trump gagnant. Les bulletins anticipés reçus par courrier ne commencent à être comptés qu’à partir de la fermeture des bureaux de vote. Plus utilisés par des électeurs démocrates que par les républicains, les suffrages par voie postale sont décomptés plus lentement que ceux exprimés dans les bureaux de vote.

Etat traditionnellement démocrate, la Pennsylvanie a été remportée de justesse par Donald Trump en 2016 avec moins de 45 000 voix d’écart. Les sondages dans cet Etat ont constamment donné un avantage de 4 à 6 points pour Joe Biden, y compris ces derniers jours. Les autorités pennsylvaniennes estiment qu’elles pourront les recenser et fournir des résultats d’ici le vendredi 6 novembre.

  • Michigan (16 grands électeurs) : indécis

Etat industriel de la « ceinture de la rouille » (Rust Belt), le Michigan a été remporté sur le fil par Donald Trump en 2016 (à moins de 11 000 voix d’écart). Les intentions de vote sondées ces derniers mois ont donné un avantage net et constant à Joe Biden (+ 8 points).

Le décompte actuel des bulletins fait apparaître M. Trump en tête (après dépouillement de 76 % des bulletins de vote), mais le dépouillement des bulletins anticipés reçus par voie postale pourrait retourner cet état provisoire. Les résultats complets devraient être connus au plus tard vendredi 6 novembre.

  • Wisconsin (10 grands électeurs) : penche pour Biden

Voisin du Michigan, dernier Etat de la « ceinture de la rouille », le Wisconsin a aussi basculé côté républicain en 2016 d’une très courte tête (moins de 23 000 voix).

Mercredi matin, après dépouillement de près de 90 % des bulletins, le décompte était très légèrement en faveur de Joe Biden après avoir longtemps donné une avance pour Donald Trump. Un « rattrapage » qui peut s’expliquer par le fait que les bulletins de vote anticipé sont décomptés plus tardivement.

La victoire du président sortant dans cet Etat représenterait un nouvel échec des sondeurs à anticiper les intentions de vote des électeurs, tant l’avantage donné à Joe Biden était lui aussi constant et net (6-8 points).

  • Nevada (6 grands électeurs) : penche pour Biden

Cet Etat démocrate, qui avait donné une victoire assez serrée à Hillary Clinton en 2016, penche pour l’instant pour Joe Biden. Les sondages ont constamment donné un avantage de 4 à 5 points pour Joe Biden.

Si près de 80 % des votes ont été pris en compte, les bulletins envoyés par correspondance sont acceptés jusqu’au 10 novembre, tant qu’ils ont été envoyés à la date de l’élection ou avant.

  • Caroline du Nord (15 grands électeurs) : penche pour Trump

Cet Etat-pivot de l’est du pays, divisé entre une population diplômée et traditionnellement démocrate dans les grandes villes et des électeurs conservateurs en zone rurale, donne l’avantage au président sortant. Dans les sondages, Joe Biden avait été désigné comme favori constamment depuis le début de septembre. En 2016, Donald Trump avait remporté cet Etat avec une avance de plus de 170 000 voix.

Le dépouillement pourrait durer, car l’Etat accepte de dépouiller les bulletins reçus par correspondance jusqu’au 12 novembre tant qu’ils ont été postés avant ou le jour de l’élection.

Les 16 scénarios possibles dans quatre Etats-clés

Si l’on excepte la Caroline du Nord, où un retournement de situation semble moins plausible que dans d’autres, l’issue de l’élection dépendra de quatre Etats : le Michigan, le Wisconsin, le Nevada et la Pennsylvanie.

A partir de ces quatre Etats, nous avons listé l’ensemble des 16 scénarios possibles selon quel candidat l’emporte dans chacun des quatre. Sur ces seize combinaisons, Joe Biden sort gagnant dans neuf, Donald Trump dans six. Le dernier scénario, celui où Biden remporte le Michigan et le Nevada, tandis que Trump gagne la Pennsylvanie et le Wisconsin, donnerait une égalité parfaite à 269 grands électeurs chacun. Dans un tel cas, il revient à la Chambre des représentants d’élire le président (avec une voix par Etat).

Selon ces scénarios possibles, la victoire se jouera particulièrement en Pennsylvanie, que ni Trump ni Biden ne peuvent se permettre de perdre.

Leave a Reply

%d bloggers like this: