Présidentielle américaine : Joe Biden dit avoir « hâte » de parler à Donald Trump – 20 Minutes

Spread the love
  • Yum
Joe Biden — Carolyn Kaster/AP/SIPA

Il s’est entretenu avec plusieurs dirigeants internationaux, dont Emmanuel Macron, ce mardi. Désormais, le président élu américain Joe Biden a « hâte » de parler à Donald Trump, qui n’a toujours pas reconnu la victoire du démocrate.

A une journaliste qui lui demandait ce qu’il dirait à Donald Trump si ce dernier était en train de regarder sa conférence de presse, organisée mardi dans son fief de Wilmington, Joe Biden a répondu, en fixant la caméra et avec un sourire : « Monsieur le président, j’ai hâte de vous parler ».

De l’« embarras » mais « pas beaucoup d’impact »

Le refus de Donald Trump de concéder sa défaite à la présidentielle est « source d’embarras », mais n’aura « pas beaucoup d’impact » sur la transition du pouvoir, a aussi déclaré le président élu. « Je pense que c’est une source d’embarras, honnêtement », a répondu le démocrate à un journaliste qui l’interrogeait sur l’attitude du milliardaire républicain. « Je crois que cela ne servira pas l’héritage du président », a-t-il ajouté.

Mais « le fait qu’ils (les républicains) ne veuillent pas reconnaître à ce stade que nous avons gagné n’a pas beaucoup d’impact sur notre programme » de transition, a-t-il estimé.

« Nous commençons déjà la transition, elle est déjà bien enclenchée », a-t-il ajouté, en expliquant notamment travailler à la composition de son futur gouvernement.

Biden annonce le retour de l’Amérique

En attendant de dévoiler son équipe, le président élu Joe Biden a déclaré que l’Amérique était « de retour » sur la scène mondiale et s’est dit « confiant » dans sa capacité à restaurer « le respect » international pour son pays.

Le démocrate a souligné lors de ce point-presse s’être entretenu avec six dirigeants mondiaux. « Je leur ai dit que l’Amérique était de retour », « ce n’est plus l’Amérique seule ».

Leur réponse a été très « enthousiaste (…) donc j’ai confiance, nous allons réussir à restaurer le respect dont l’Amérique jouissait auparavant », a-t-il ajouté.

15 partages

Leave a Reply

%d bloggers like this: