Présidentielle 2022: désormais candidate, Anne Hidalgo dévoile quelques grandes lignes de son programme – BFMTV

Spread the love
  • Yum

Alors que la maire de Paris a officialisé sa candidature à la présidentielle à Rouen ce matin, la socialiste a commencé à dévoiler son programme. Revue de détails.

Anne Hidalgo, dont les ambitions politiques ne faisaient plus de doute, a annoncé officiellement sa candidature à la présidentielle de 2022 ce matin à Rouen (Seine-Maritime).

“Aujourd’hui, je suis prête. (…) J’ai décidé d’être candidate à la présidence de la République française”, a expliqué l’élue socialiste, pour offrir “un avenir à nos enfants” ainsi que pour “bâtir une France plus juste, plus forte, dont la voix singulière doit à nouveau porter en Europe et dans le monde”.

Un “grand mouvement de revalorisation des salaires”

Dans une ébauche de programme, Anne Hidalgo a déclaré vouloir “valoriser le travail ” et permettre aux “salaires de remonter”.

Dans son ouvrage Une femme française qui sort mercredi, elle se positionne en faveur d’un “grand mouvement de revalorisation des salaires”, à commencer par ceux des professeurs, des policiers et des gendarmes.

Autre axe programmatique évoquée aujourd’hui par l’édile, celui d’une “décentralisation aboutie”. “Le temps des communes et de la décentralisation des pouvoirs est venue”, écrit-elle dans son livre. Une façon de tenter de se détacher de son image de Parisienne, qui ne parviendrait qu’à s’adresser à un électorat “bobo”.

Un plan sur cinq ans pour “décarboniser” notre économie

Très attaquée par les oppositions sur sa vision écologiste, elle a tenu à défendre son rapport à l’environnement.

“Les solutions écologistes ne sont pas un renoncement. Elles forment un choix, une nécessité. (…), Oui, je veux que les étudiants mangent à leur faim et et une nourriture saine. Oui, je veux que les enfants respirent un air pur. (…) Je porterai un plan sur 5 ans pour décarboner massivement notre économie.”

Dans Une femme française, elle précise vouloir “sortir du nucléaire aussi vite que le développement des énergies renouvelables.” Autant d’éléments pour tenter de distancer dans les sondages Jean-Luc Mélenchon et Yannick Jadot, candidat à la primaire écologiste, alors qu’elle continue d’y stagner.

Marie-Pierre Bourgeois

Leave a Reply

%d bloggers like this: