Certaines personnes insistent encore sur le fait que l’open source et Linux sont en guerre contre les travers des logiciels propriétaires. En fait, nous avons gagné cette guerre il y a des années. Le dernier rapport Red Hat State of Enterprise Open Source, basé sur 950 entretiens, le montre clairement. Seulement 1% seulement des entreprises négligent l’importance des logiciels libres.

L’open source et Linux dominent désormais le monde de la technologie

Comme Jim Whitehurst, PDG de Red Hat, l’a dit dans le rapport : “La question n’est plus de savoir si votre entreprise doit adopter des technologies ouvertes. La question est quand et comment.”

Cela ne veut pas dire que l’open source n’a pas son lot de problèmes. Ils sont nombreux. Plus notable encore, certaines entreprises open-source ont changé leurs licences en raison de conflits avec des entreprises de cloud computing.

Mais, en fin de compte, ces conflits portent sur les limites de l’open source, et non sur la question de savoir si les anciennes méthodes propriétaires sont meilleures. Elles ne le sont pas.

Comme Red Hat le fait remarquer, dans certaines régions, même les plus aveugles ont depuis longtemps reconnu l’importance de l’open source dans des domaines tels que l’Internet, les standards du web et les conteneurs. Red Hat constate également que “nous voyons de plus en plus de logiciels libres utilisés dans des catégories qui, historiquement, ont été davantage associées à des applications propriétaires. Ces catégories comprennent, sans s’y limiter, la gestion du cloud, la sécurité, l’analyse et le stockage.”

Pourquoi les entreprises se tournent vers l’open source

Historiquement, les entreprises se tournent vers les logiciels libres parce que c’est moins cher : 33% des utilisateurs professionnels considèrent que son coût total de possession (TCO) est le principal avantage de l’open-source mais “l’open source d’entreprise est de plus en plus utilisé non pas parce que c’est moins cher – bien que cela le soit souvent – mais parce que c’est un logiciel réellement meilleur”.

Et 29% se tournent vers l’open source car il leur donne accès aux dernières innovations. Par exemple, le Big Data, l’intelligence artificielle et l’apprentissage machine sont presque entièrement construits sur des logiciels libres.

Ensuite, en terme d’avantage, les répondants mentionnent une meilleure sécurité, des logiciels de meilleure qualité, l’accès au support et la possibilité de personnaliser les logiciels.

Une autre raison d’adopter l’open source, selon Red Hat qui est un acteur majeur de l’open source, ne l’oublions pas, est : “Pour nous, c’est notre façon de devenir plus agiles. Nous ne voulons pas dépendre de ces sociétés propriétaires. Nous voulons que ces chaînes soient brisées.

D’autre part, la sécurité demeure une préoccupation : 38% identifient la sécurité comme étant la principale limite à l’utilisation de l’open source. C’est parce que, si vous ne gardez pas le contrôle du code open-source, vous risquez de manquer des correctifs de sécurité. Le cas le plus connu est celui d’Equifax, qui a exposé 143 millions de données de crédit américaines, à cause de l’absence de mise à jour d’Apache Struts.

Même avec des inquiétudes, l’utilisation des logiciels libres ne cesse d’augmenter cependant. Au cours de la dernière année, 68 % des entreprises interrogées ont augmenté leur utilisation de briques open source, tandis que seulement 3 % se sont retirées de l’open source. En ce qui concerne l’avenir, 59 % envisagent d’augmenter leur engagement en faveur de l’open-source, tandis que seulement 2 % d’entre eux envisagent de s’éloigner de l’open-source.

Cela dit, Red Hat mentionne : “Les entreprises utilisent encore beaucoup de logiciels propriétaires. Le changement est lent. Mais les logiciels propriétaires s’essoufflent à un point tel que leur utilisation devrait être proche de la parité avec l’open source d’ici deux ans.”

C’est parce que les programmes propriétaires n’ont pas de réponse adéquates à certaines innovations de l’open-source. “Prenez les conteneurs, par exemple. Tout comme une grande partie de ce qui se passe dans l’espace du cloud native en général, les conteneurs sont presque entièrement le produit d’un développement collaboratif open-source. 67% des organisations prévoient d’augmenter leur utilisation de conteneurs au cours de l’année prochaine.”

Une histoire qui se déroule depuis dix à vingt ans

Il ne s’agit pas seulement d’une nouvelle amélioration progressive de la position de l’open source dans le monde informatique. Comme l’a écrit Gordon Haff, un évangéliste de Red Hat, il s’agit de “l’avènement des logiciels en général et des logiciels libres d’entreprise en particulier. C’est une histoire qui se déroule depuis une dizaine d’années chez les pionniers et les entreprises innovantes.

Mais aujourd’hui, en 2019, nous pensons qu’il est clair que les entreprises se tournent vers le logiciel en tant qu’agent de changement plutôt qu’en tant que simple centre de coûts, et vers l’open source en tant qu’élément central de l’univers logiciel plutôt que vers quelque chose d’un peu effrayant à leur périphérie”.

Source : “Red Hat survey finds we’re living in an open-source world”