Pourquoi le nombre d’IVG augmente-t-il depuis 30 ans ? – Le Figaro

Spread the love
  • Yum

Réservé aux abonnés

En 2019, la France a enregistré 232.000 IVG, soit le nombre le plus élevé depuis les années 1990, selon un rapport du ministère de la Santé paru fin septembre.

Guide pour l'accès à l'IVG en France.
Guide pour l’accès à l’IVG en France. Jérémie Lorand / Jérémie LORAND – stock.adobe.com

«232.200 interruptions volontaires de grossesse (IVG) en 2019, un taux de recours qui atteint son plus haut niveau depuis 30 ans» : c’est le titre du rapport de la Direction des études et statistiques du ministère de la Santé (Drees) sur le recours à l’IVG, publié le 24 septembre dernier. En France, le taux de recours à l’avortement suit une tendance à la hausse depuis le milieu des années 1990.

En 2019, la France a même enregistré 232.000 IVG, soit le nombre le plus élevé depuis les années 1990. Autre fait notable, l’étude montre une augmentation sensible chez les 30-34 ans depuis 2010. Enfin, le rapport montre que les femmes aux revenus les plus faibles se tournent plus souvent vers l’avortement. Comment expliquer ce phénomène, alors que la France fait partie des pays où l’on a le plus recours à la contraception? S’il n’existe pas encore d’étude approfondie, en France, sur les causes de cette tendance, plusieurs raisons – parfois contradictoires – sont invoquées par les experts.

Un désaveu de la contraception ?

Cette

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 87% à découvrir.

Abonnez-vous : 1€ le premier mois

Annulable à tout moment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *