Google ne va pas tarder à présenter sa nouvelle génération de smartphones : les Google Pixel 3 et Pixel 3 XL. Avec toutes ces fuites, il m’est déjà possible de vous dire une chose : le premier est le meilleur des deux. Laissez-moi vous expliquer pourquoi.

Nous sommes le 8 octobre. Demain, Google présentera son grand événement « made by Google » pour dévoiler les nouveaux produits développés sous son égide. Si le plus vendu est probablement le Chromecast, les grandes stars seront évidemment les Google Pixel 3 et Pixel 3 XL.

Enfin, les deux derniers smartphones seront selon toute vraisemblance disponibles en France à l’achat. Je profite donc de l’occasion pour le souligner, si tant est qu’ils vous intéressent : le Google Pixel 3 est très clairement le meilleur smartphone entre les deux itérations de l’année. Laissez-moi vous expliquer mon point de vue.

Évidemment, l’encoche

Le premier point est le plus évident pour tous, mais il est bon de commencer par quelque chose de naturel : l’encoche du Google Pixel 3 XL est… discutable, pour rester poli. Les nombreuses fuites l’entourant ne laissent aucun doute sur le fait qu’elle n’est peut-être pas si large, mais a un gros problème de hauteur.

Les encoches sont sur le marché depuis quelques mois maintenant, et les premiers rendus un brin loupé ont rapidement été corrigés. Cette fin d’année sera marquée par la sortie du Huawei Mate 20 et du OnePlus 6T, dont les encoches en goutte d’eau sont loin de déranger la majorité des utilisateurs.

Face à cela, le Google Pixel 3 XL qui a eu tout le temps du monde pour être développé proposera une encoche parmi les pires observées en début d’année. Pour le développeur d’Android, c’est tout de même honteux et particulièrement dérangeant. L’excuse des haut-parleurs à l’avant est difficilement recevable.

Mais… le Google Pixel 3 n’est pas atteint. Bien au contraire : il profite du ratio 18:9 pour agrandir son écran comparativement au modèle précédent, faisant de lui un smartphone esthétiquement bien plus cohérent. Il conserve malgré tout les haut-parleurs à l’avant qui ont fait la force des Pixel 2, pour des bordures qui restent tout à fait acceptables et bonnes pour la prise en main en mode paysage.

Le petit format n’est pas mort

Cette année a également été marquée par l’abandon, pour Sony, du format compact. Le Xperia XZ3 n’a pas eu le droit à sa version Compact traditionnelle, sur laquelle le constructeur japonais continuait de miser quelques mois plus tôt au MWC 2018.

Qu’existe-t-il encore en format compact sur le haut de gamme ? La plupart des smartphones ont désormais a grand minima un format 5,5 pouces, et même ceux-là se font rares.

Le Google Pixel 3 conservera le même format que le Pixel 2 avant lui, soit 5,2 pouces. Il y ajoute simplement un écran bien plus grand grâce au ratio 18:9, qui permettra de maximiser le potentiel du « mini smartphone » pour la consommation de contenus multimédias.

C’est là la meilleure formule pour faire évoluer ces petites choses. Les smartphones grands formats sont plébiscités pour leur capacité à offrir une expérience confortable pour la consommation multimédia, mais leur taille imposante rend leur utilisation pour les petites choses (écrire un texto, un mail, mettre son smartphone dans sa poche) vraiment frustrantes. Ici, nous aurons le meilleur des deux mondes.

Quels sacrifices ?

Et puis, il faut souligner quelques choses : chez les concurrents, il fallait souvent faire des sacrifices sur le modèle Compact. Chez Sony par exemple, il fallait dire adieu aux vibrations HD sur le Xperia XZ2 Compact par rapport au XZ2 classique.

Historiquement parlant, ça n’a jamais été le cas chez Google. Les Pixel et Pixel XL partagent toujours la même fiche technique résolument haut de gamme avec exactement les mêmes composants et exactement les mêmes fonctionnalités. Cette troisième génération sera, selon toute vraisemblance, similaire.

Pas de souci donc pour avoir l’une des meilleures fiches techniques du marché disponible sur un petit format : le Snapdragon 845 et 4 Go de RAM propulseront le téléphone, tandis que ses capteurs photo profiteront toujours de l’excellence dont nous a habitué le constructeur.

En termes de suivi et de fonctionnalités, c’est aussi évidemment un téléphone Google. Et qui dit Google dit mises à jour prioritaires, suivi exemplaire et expérience pure, avec toutes les dernières fonctionnalités dans le creux de votre main… sans avoir à utiliser les deux, pour une fois.

L’autonomie n’est plus un argument

Vous souvenez-vous de pourquoi nous avons accepté en premier lieu que les smartphones augmentent considérablement de taille ? L’écran n’était pas le premier argument : c’était l’autonomie.

Depuis, nous avons pu observer que le format du smartphone n’avait que peu d’incidence sur sa capacité à tenir le coup toute une journée. Même les grands smartphones n’offrent pas forcément une autonomie supérieure, quand les petits formats ont souvent étonné.

De quoi prouver que l’autonomie n’est finalement affaire que d’optimisation, ce sur quoi les Google Pixel 3 et 3 XL seront normalement inattaquables : Google conçoit Android avec ces téléphones en tête, après tout. Le petit format du Google Pixel 3 et sa batterie attendue de 2 915 mAh ne devraient pas avoir le moindre souci à tenir plus d’une journée.

Et ce sans oublier la recharge rapide, point sur lequel Google est particulier : il pousse l’USB Power Delivery, un standard partagé par de nombreux appareils. Contrairement donc au Quick Charge, Dash Charge et autres Super VOOC, les Pixel 3 et 3 XL ne seront pas dépendants d’un chargeur spécifique pour pouvoir se charger rapidement : même un chargeur de MacBook Pro trouvé chez un ami offrira la vitesse dont vous avez besoin.

C’est là un argument en la faveur des deux Pixel bien sûr, mais qui souligne toujours plus le confort supérieur qu’offrira le Pixel 3 par rapport au reste.

Le Google Pixel 3, c’est mon choix

Vous souvenez-vous d’un monde où prendre son smartphone ne demandait pas d’utiliser ses deux mains ? Où l’utiliser avec était simple, aussi bien au niveau matériel que logiciel ? Et où vous étiez sûr d’avoir le meilleur disponible malgré tout ?

C’est la proposition que je suppute de la part du Google Pixel 3. Enfin un smartphone compact qui ne fait aucun sacrifice, et qui coche aussi toutes les cases du confort au niveau du logiciel : mises à jour régulières, compatibilité maximale, et innovations.

Google peut tenter de me vendre son Pixel 3 XL dont le design prouve qu’il n’a pas été porté à maturation. J’y préférerai le Pixel 3, dernière évolution d’une formule éprouvée et aujourd’hui maîtrisée qui a tout à offrir sans réel concurrent.

Le smartphone est aujourd’hui un outil du quotidien dont on se passe difficilement : il est temps que le confort redevienne une priorité.

À lire sur FrAndroid : Google Pixel 3 et Pixel 3 XL : tout ce que l’on sait des prochains smartphones Android

Pixel 3