Pour produire plus de puces, TSMC investit 100 milliards de dollars

Spread the love
  • Yum

Si vous suivez régulièrement l’actualité des nouvelles technologies, vous devez probablement déjà savoir qu’actuellement, plusieurs industries font face à une pénurie de semiconducteurs. Et malheureusement, le marché des smartphones n’est pas épargné par ce problème.

Mais la bonne nouvelle, c’est que la fonderie taiwanaise TSMC va investir massivement afin d’augmenter ses capacités de production. L’annonce est importante, car de nombreuses entreprises, pour ne citer que Qualcomm (de nombreux fabricants de smartphones Android utilisent les puces de Qualcomm) et Apple, dépendent des capacités de production de TSMC. Sur trois ans, la fonderie, qui fabrique des puces conçues par d’autres entreprises, va investir 100 milliards de dollars.

« TSMC prévoit d’investir 100 milliards de dollars au cours des trois prochaines années pour augmenter sa capacité à soutenir la fabrication et la R&D de technologies avancées de semi-conducteurs », a déclaré la société dans un communiqué relayé par Bloomberg. « TSMC travaille en étroite collaboration avec nos clients pour répondre à leurs besoins de manière durable. »

Un plan ambitieux pour mettre fin à la pénurie ?

D’après les explications de Bloomberg, TSMC aurait déjà utilisé 100 % de ses capacités de production sur les douze derniers mois. Malgré cela, l’offre ne suffisait pas pour satisfaire la demande. Mais grâce à cet important investissement, TSMC devrait pouvoir produire plus afin de satisfaire cette demande grandissante.

En revanche, pour le moment, on ne sait pas comment la fonderie compte financer cette expansion. En tout cas, en attendant que TSMC soit en mesure de produire plus, de nombreux acteurs du marché des smartphones ont déjà tiré la sonnette d’alarme.

Des impacts sur le marché des smartphones

Le constructeur chinois Xiaomi, qui est aujourd’hui l’un des principaux acteurs du marché, avait expliqué qu’il ne s’agit pas d’une pénurie de semiconducteurs, mais d’une pénurie extrême. Et par ailleurs, Xiaomi n’exclut pas d’augmenter les prix de certains produits, à cause de hausses de coûts causés par la pénurie.

« Pour être honnêtes, nous ferons de notre mieux pour offrir le meilleur prix possible aux consommateurs. Mais parfois, il se peut que nous devions répercuter une partie de l’augmentation des coûts sur le consommateur dans différents cas », a récemment indiqué Wang Xiang, président de Xiaomi.

Samsung, de son côté, pourrait bien ne pas sortir de nouveau Galaxy Note cette année, à cause de cette pénurie. Et Qualcomm a déjà évoqué cette situation, en tentant néanmoins de rassurer. « Le marché a la capacité de répondre plus rapidement à certains nœuds plus anciens qu’aux nœuds plus récents, donc, en fonction du produit, vous serez peut-être en mesure d’obtenir des améliorations », a expliqué son patron, Steve Mollenkopf.

Récemment, nous avons également évoqué la situation de Foxconn, qui est un fournisseur d’Apple et d’autres entreprises dans les nouvelles technologies. « L’offre [au cours des] deux premiers mois de ce trimestre était toujours correcte, car nos clients sont tous très importants, mais nous avons commencé à voir des changements se produire ce mois-ci », aurait expliqué Young Liu, CEO de Foxconn, lors d’une conférence.

À cause d’une pénurie de composants, Foxconn pourrait ne pas être en mesure d’honorer 10 % des commandes de ses clients.

Leave a Reply

%d bloggers like this: