Pour éviter de perdre vos données, vérifiez l’état de votre disque de stockage sur Mac

Spread the love
  • Yum

Pour éviter de perdre vos données, vérifiez l'état de votre disque de stockage sur Mac

Quelles sont les données que vous avez sur votre Mac en ce moment ? Sur ces données, qu’est-ce qui n’est pas sauvegardé ? Que feriez-vous si ces données venaient à disparaître ?

Si les SSD (Solid-State Drives) sont beaucoup plus fiables que les HDD (Hard-Disk Drives), ils ne sont pas pour autant invulnérables. L’inconvénient d’un SSD, comparé à un HDD, c’est que lorsqu’il commence à mal fonctionner, il ne prévient pas, ou très peu. Et lorsqu’il commence à mourir, c’est généralement permanent.

Ainsi, il faut toujours avoir une ou deux sauvegardes de vos données. Pour les données les plus importantes, deux sauvegardes sont vraiment nécessaires. Mais en plus d’assurer vos données, vous pouvez surveiller le disque de stockage de votre Mac.

publicité

Comment faire ?

L’une des principales mesures de l’usure des disques SSD est le TBW (TeraBytes Written). Il s’agit d’un chiffre réconfortant que les fabricants de stockage ont inventé pour mesurer la durée de vie du stockage.

En règle générale, un SSD de 250 Go a un indice de 60 à 150 TBW, ce qui signifie que, même au plus bas de l’échelle, pour dépasser ce chiffre en un an, il faudrait écrire CHAQUE JOUR plus de 100 Go de données sur ce disque de 250 Go.

Pour vérifier l’état de votre disque, il existe des outils. Pour ma part, j’utilise DriveDX. En plus de vous permettre de savoir combien de données ont été écrites sur le disque, il vous donne accès à plus d’une douzaine d’autres paramètres.

DriveDX

Image : DriveDX.

Les indicateurs critiques

Les quatre paramètres que je regarde habituellement sont :

  • le pourcentage de vie utilisé ;
  • les unités de données écrites ;
  • les erreurs d’intégrité du support et des données ;
  • le temps critique de la température composite.

Si tout est vert, tout va bien. Continuez vos sauvegardes et tout devrait bien se passer. Si tout n’est pas vert, il faut tout laisser tomber et remplacer votre disque dur dès que possible.

Ce sont les quatre indicateurs qui méritent d’être surveillés. Le pourcentage de vie utilisé et les unités de données écrites augmentent avec le temps, au fur et à mesure de l’utilisation du disque, mais les erreurs d’intégrité des médias et des données et les problèmes de température des composants critiques sont des signes de problèmes immédiats.

Le temps critique de température composite montre également comment le fait de garder le SSD au frais peut contribuer à prolonger sa durée de vie. Comme nous l’avons déjà mentionné, les disques SSD sont beaucoup plus fiables que les disques durs, mais la surchauffe est l’élément qui, selon moi, réduit considérablement leur durée de vie.

Source : ZDNet.com

Leave a Reply

%d bloggers like this: