Pour attirer les influenceurs, Pinterest sort son carnet de chèques

Spread the love
  • Yum

Pinterest s’intéresse de plus en plus aux influenceurs. En fin d’année dernière, la plateforme a ainsi lancé sa propre version des stories baptisée « épingles Story ». L’idée est ainsi de permettre à ses créateurs de bénéficier de ces formats courts que l’on retrouve aujourd’hui partout.

Pour mieux fidéliser ces personnalités et attirer de nouveaux venus, elle vient aussi d’annoncer le lancement d’un fonds de 500 000 dollars destiné à rémunérer des influenceurs tout au long de l’année. Pour l’heure, cela commence avec huit profils issus de « milieux sous-représentés » . Ils seront prochainement rejoint par de nombreux autres créateurs.

Pinterest veut des influenceurs exemplaires

Avec cette mesure, la plateforme s’inspire ainsi de ses rivales, à commencer par TikTok qui dédie un fonds de 200 millions de dollars pour bichonner ses utilisateurs les plus influents. Le réseau social a mis en place des critères assez précis pour être éligible à ce dispositif. Il faut être âgé de plus de 18 ans, poster des vidéos originales, et un minimum de nombre de followers serait également requis.

Outre cette initiative, Pinterest a décidé d’introduire un code du créateur qui exige de tous ses influenceurs qui ont accès à la fonctionnalité story, le respect d’un certain nombre de règles qui s’appliquent aussi aux autres utilisateurs. Elles interdisent notamment la désinformation en matière de santé, ou encore les discours haineux.

Pinterest est précurseur sur ces sujets. Le réseau social a récemment annoncé une série initiatives pour lutter contre les fausses nouvelles en matière de vaccins. Elle veut apporter des sources fiables à ses 450 millions d’utilisateurs et s’est donc associée à une organisation de professionnels de santé. Aux États-Unis, Lorsqu’un utilisateur fait des recherches sur ce sujet, il est orienté vers la campagne de publicité. L’idée est d’augmenter à terme la confiance des internautes sur ce thème qui ne fait pas toujours consensus.

Par le passé, Pinterest était déjà sensible à ce problème et dès 2019, l’entreprise indiquait avoir constaté « un fossé d’enthousiasme entre ceux qui créent et disséminent des informations erronées sur la santé et ceux qui créent des ressources enracinées dans une science établie ».

4.6 / 5

8,1 M avis

Leave a Reply

%d bloggers like this: