Pour cette nouvelle année, le CEO de Facebook vient de dévoiler sur son compte ses bonnes résolutions. Il faut dire que l’année qui vient de s’écouler n’a pas été des plus sereines entre le scandale de Cambridge Analytica, l’affaire de la propagande russe ou le piratage de la rentrée.Aussi il s’engage à « organiser une série de discussions publiques sur l’avenir de la technologie dans la société -les opportunités, les défis, les espoirs et les angoisses. » En pratique, il entend organiser une réunion toutes les deux-trois semaines, afin de discuter avec des dirigeants, des experts et des membres de la communauté de tous horizons. Optant pour une transparence (volontaire ou forcée), elles devraient être publiques, sur Facebook, Instagram ou autres.

« Cest une année d’apprentissage et d’amélioration personnelle et je suis impatient d’apprendre à résoudre ensemble nos problèmes ».

Malgré ce vœu affiché l’an dernier, et afin de redorer un peu son image et celle du réseau, il tente une autre approche en se positionnant sur la recherche communune d’une solution (et écartant au passage le rôle et la responsabilité du réseau ). Les sujets ainsi envisagés évoquent le rôle d’Internet dans le renforcement du tissu social ou la manière de construire un Internet collaboratif à visage humain.

Il propose ensuite de réfléchir à une technologie créatrice d’emplois : privilégier l’homme à l’IA. Ca tombe bien vu qu’Intel vient d’annoncer au CES travailler en partenariat avec Facebook sur une nouvelle puce dotée d’une intelligence artificielle prévue pour le second semestre.

Source