Policière tuée à Rambouillet: une cinquième personne placée en garde à vue, selon le procureur antiterroriste – BFMTV

Spread the love
  • Yum

Assaillant de Rambouillet: une radicalisation “peu contestable” et des “troubles de personnalité”

Lors de sa conférence de presse dimanche matin, le procureur de la République antiterroriste a évoqué une radicalisation “peu contestable” de l’assaillant, ainsi que des “troubles de personnalité”.

Toutefois, il a rappelé que l’assaillant était “inconnu des services de renseignement” français.

“Les autorités tunisiennes ont déjà procédé à des vérifications”

Selon le procureur Jean-François Ricard, “les autorités tunisiennes ont déjà procédé à des vérifications” concernant le profil de l’auteur de l’attaque de vendredi. Et d’ajouter: “Une demande d’entraide pénale a été formalisée hier (samedi)”.

Un cinquième homme placé en garde à vue

Le procureur de la République antiterroriste a indiqué, dimanche matin, qu’une 5e personne avait été placée en garde à vue dans le cadre de l’enquête sur la mort de cette fonctionnaire de police des Yvelines.

“Une cinquième garde à vue a été ordonnée pour un autre cousin de Jamel G.”, a-t-il déclaré.

L’auteur des faits “a écouté des vidéos glorifiant le jihad” avant son acte

L’auteur des faits “a écouté des vidéos (…) glorifiant le martyre et le jihad immédiatement avant son acte”, a indiqué le procureur antiterroriste.

L’assaillant a porté 2 coups de couteau à la victime: “l’un à l’abdomen, l’autre à la gorge”

Le procureur antiterroriste a fait savoir que l’assaillant avait “porté deux coups de couteau” à la victime, vendredi après-midi à Rambouillet. “L’un à l’abdomen, l’autre à la gorge”.

L’assaillant avait effectué des repérages peu avant l’attaque

“Selon deux témoins, l’agresseur avait effectué peu avant de passer à l’acte des allers et venus devant le bâtiment et a crié “Allahou Akhbar pendant qu’il poignardait la victime”, a déclaré Jean-François Ricard, procureur national antiterroriste.

La Tunisie “condamne énergiquement” l’attaque

La Tunisie “condamne énergiquement” l’attaque perpétrée vendredi par un de ses ressortissants dans un commissariat de Rambouillet, près de Paris, qui a coûté la vie à une fonctionnaire de police, selon un communiqué de l’ambassade de Tunisie en France transmis dimanche à l’AFP.

“En ces tristes circonstances, l’ambassade tient à exprimer son entière solidarité et sa compassion avec le gouvernement et le peuple français amis”, affirme le communiqué.

La Tunisie présente “ses sincères condoléances à la famille et proches de la victime” âgée de 49 ans, tuée de deux coups de couteau dans l’entrée du commissariat de Rambouillet par Jamel Gorchene, un Tunisien de 36 ans, qui a ensuite été abattu par un policier.

Le procureur national antiterroriste fait le point sur l’enquête

Jean-François Ricard, procureur national antiterroriste, doit tenir une conférence de presse dimanche à 11H30 au tribunal judiciaire de Paris pour livrer des détails sur l’enquête après l’attaque meurtrière perpétrée par un ressortissant tunisien de 36 ans.

Leave a Reply

%d bloggers like this: