PMA. 26 000 opposants au projet de loi bioéthique ont manifesté à Paris – Ouest-France

Spread the love
  • Yum

À l’appel du collectif Marchons Enfants !, les opposants au projet de loi bioéthique, qui s’apprête à être examiné par les sénateurs, étaient dans la rue à Paris ce dimanche 19 janvier. Ils demandaient le retrait du texte et de sa mesure phare, l’ouverture de la procréation médicalement assistée (PMA) aux lesbiennes et femmes célibataires.

22 associations dont la Manif pour tous sont à l’origine du rassemblement. | CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP

  • 22 associations dont la Manif pour tous sont à l’origine du rassemblement.
    22 associations dont la Manif pour tous sont à l’origine du rassemblement. | CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP

Deux jours avant l’examen par les sénateurs du projet de loi bioéthique, 26 000 opposants à la procréation médicalement assistée ont manifesté dans les rues de Paris ce dimanche 19 janvier, selon un comptage du cabinet Occurrence pour un collectif de médias.

Cette foule rouge et verte a commencé à défiler vers 13 h 45 depuis le pont de l’Alma pour rejoindre la place de l’Opéra dans l’après-midi sous un soleil d’hiver. C’est le collectif Marchons Enfants !, réunissant 22 associations dont la Manif pour tous, qui est à l’initiative du rassemblement.

« Liberté, égalité, paternité »

Ils demandaient la suppression du projet de loi, et en particulier l’ouverture de la procréation médicalement assistée (PMA) aux lesbiennes et femmes célibataires. Société sans pères, société sans repères ou encore Liberté, égalité, paternité ! ont scandé les manifestants dans les rues de Paris.

Nous sommes là pour réclamer le retrait de ce projet de loi antiéthique […] ce qui permettra de le récrire sur des bases de fraternité, solidarité, de respect de l’être humain, a déclaré la présidente de la Manif pour tous, Ludovine de la Rochère, avant le départ de la manifestation.

Des dizaines de milliers de manifestants défilent dans les rues de Paris, ce dimanche 19 janvier. | CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP

La PMA sans père ferait des orphelins de père, a-t-elle mis en garde, condamnant la création d’une filiation d’intention qui ne correspond à rien

D’après un journaliste de RTL présent sur place, Romain Houg, deux personnes ayant voulu s’opposer à la manifestation seraient montés avec des affiches sur un abribus, avant d’être exfiltré de manière extrêmement violente par le service d’ordre, sous les insultes et les coups.*

74 500 personnes le 6 octobre

Malgré un processus législatif bien engagé, les associations gardent espoir. Au lendemain de la manifestation du 2 février 2014, avait été retiré le projet de loi famille de la ministre Dominique Bertinotti, qui avait renoncé à y inclure la PMA pour toutes, a rappelé Ludovine de la Rochère.

Le collectif Marchons Enfants ! espérait mobiliser au moins autant que lors de la précédente mobilisation du 6 octobre 2019. Ce jour-là, ils étaient presque trois fois plus : 74 500 personnes avaient défilé dans les rues de la capitale, selon le comptage du cabinet indépendant Occurrence pour un collectif de médias.

Dans les rangs des manifestants, beaucoup ont déjà manifesté contre le mariage pour tous en 2013. Comme Françoise, 79 ans, venue de Lille en car : À partir du moment où on a accepté ça, le mariage pour tous, toutes les dérives étaient possibles.

Le collectif n’exclut pas d’autres manifestations dans les prochaines semaines, en cas de statu quo du texte et de non-ouverture d’un dialogue.

Ce qui semble exclu, comme l’a rappelé le ministre de l’Éducation nationale juste avant la manifestation, sur France Inter : Le programme du gouvernement est clair et ne déviera pas, rappelant que ce point était dans le programme d’Emmanuel Macron.

Partager cet article 22 associations dont la Manif pour tous sont à l’origine du rassemblement.

PMA. 26 000 opposants au projet de loi bioéthique ont manifesté à ParisOuest-France.fr

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *