Plus fort que Netflix, Disney+ explose ses prévisions d’abonnés

Spread the love
  • Yum

Netflix n’a qu’à bien se tenir. Disney vient d’annoncer ses résultats à la fin d’année 2020 : il compte désormais 146 millions d’abonnés à ses services de streaming vidéo (Disney+, ESPN+ et Hulu).

Disney+ compte à lui seul 95 millions d’abonnés. À titre de comparaison, Netflix compte aujourd’hui 200 millions d’abonnés dans le monde. Forcément, le Royaume enchanté a de quoi se réjouir. Eric Haggstrom, analyste chez eMarketer explique à BFMTV :

Disney va continuer à grandir dans le streaming, tandis que ses parcs, ses branches de télévision et de cinéma vont rapidement se reprendre grâce à la vaccination et à l’expression de la demande contenue depuis des mois. Disney+ a été l’un des lancements de produit récents les plus réussis.

Disney+ : la poule aux œufs d’or ?

Le succès de Disney+ repose d’abord sur son catalogue. Outre son catalogue de dessins animés, la plateforme s’appuie sur les licences Marvel et Star Wars. The Mandalorian fait un carton, Wandavision prend la même direction et de nouveaux long-métrages issus de la licence Marvel débarqueront bientôt. Et c’est sans parler de l’intégration du catalogue Star dans les prochains jours.

Disney a aussi fait le choix d’un tarif très agressif lui permettant de conquérir les familles. En France, le service est intégré à des packs encore plus abordables (Ciné Series par exemple).

Tous ces ingrédients réunis permettent ainsi à Disney d’agrandir à une vitesse grand V son parc d’abonnés. Et il en avait bien besoin…

Disney sauve les meubles

Le succès des plateformes de streaming sauve une année compliquée pour Disney. La pandémie a empêché le géant américain de diffuser en salle son traditionnel long métrage de fin d’année. À l’instar de Mulan, Soul s’est donc directement sur Disney+.

Les fermetures de parcs d’attractions ont aussi considérablement fait fondre le chiffre d’affaires de l’entreprise. La division “parcs, expériences et produits dérivés” a généré 3,6 milliards de dollars de recette soit deux fois moins que l’année précédente.

Les 3,5 milliards de dollars de chiffres d’affaires générés par les services de streaming (+73% en un an) permettent tout juste de sauver les meubles. Au cours du dernier trimestre de l’année fiscale, Disney n’a gagné que 17 millions de dollars de bénéfices net. En 2019, pour la même période, l’entreprise générait 2,1 milliards de bénéfices.

Disney+

Par : Disney

Leave a Reply

%d bloggers like this: