Proactiva Open Arms a repris fin novembre 2018, avec deux autres bateaux d’ONG, ses missions de sauvetage au large de la Libye — OLMO CALVO / AFPL’Italie et Malte leur avaient refusé le droit d’accoster. Plus de 300 migrants secourus il y a une semaine au large de la Libye par une ONG espagnole doivent débarquer ce vendredi matin dans un port du sud de l’ Espagne.

L’arrivée de ce bateau de l’ONG Proactiva Open Arms dans le port de Crinavis, sur la commune de San Roque dans la baie de Gibraltar, est prévue à 8 h 00 locales (7 h 00 GMT), a indiqué l’ONG jeudi soir sur son compte Twitter.

Une fois sur la terre ferme, ces 310 migrants, originaires notamment de Somalie, du Nigeria ou du Mali, seront accueillis par la Croix-Rouge qui leur fournira vêtements, nourriture et assistance médicale si nécessaire.

Refus de l’Italie et de Malte

La police procédera ensuite à leur identification avant qu’ils puissent être dirigés vers des lieux d’accueil. Au total, la procédure prendra « plusieurs heures », indique-t-on au sein de la Croix Rouge.

Secourus le 21 décembre à bord de trois embarcations précaires, ces migrants avaient été autorisés à débarquer en Espagne le lendemain par le gouvernement socialiste de Pedro Sanchez, après avoir été refusés par l’Italie et Malte. Selon Madrid, la Libye, la France et la Tunisie n’avaient quant à elles pas répondu à la demande de l’ONG après la fin de non-recevoir opposée par l’Italie.

C’est la première fois depuis près de cinq mois que l’Espagne accepte de laisser débarquer le bateau d’une ONG avec des migrants à bord.

Arrivé au pouvoir début juin à Madrid, Pedro Sanchez avait frappé un grand coup quelques jours plus tard en accueillant le navire humanitaire Aquarius, refusé par l’Italie et Malte et au centre de fortes tensions en Europe sur la politique migratoire.

Société

Six bateaux de migrants secourus entre la France et l’Angleterre

Monde

L’Italie ferme ses ports à un navire d’une ONG et 300 migrants à bord