Plus de 20.000 morts en France : le coronavirus plus meurtrier que toutes les grippes saisonnières – LCI

Spread the love
  • Yum








Plus de 20.000 morts en France : le coronavirus plus meurtrier que toutes les grippes saisonnières | LCI

































Santé

BILAN – La France a passé ce lundi la barre des 20.000 personnes tuées par le Covid-19. Une pandémie “meurtrière”, qui a tué “de loin” davantage que toutes les épidémies de grippes ainsi que la canicule de 2003, selon Jérôme Salomon, le Directeur général de la Santé.

“Ce soir, notre pays franchit un cap symbolique et particulièrement douloureux.” C’est ainsi que, l’air sévère, Jérôme Salomon a annoncé la nouvelle ce lundi 20 avril. Lors de son point presse quotidien, le Directeur général de la Santé a fait savoir qu’avec 547 nouveaux décès enregistrés en 24 heures, le coronavirus avait tué plus de 20.000 personnes en France. 

Sur ces 20.265 personnes décédées depuis le début de l’épidémie début mars, 12.513 sont mortes à l’hôpital et 7.752 dans les Ehpad et autres établissements médico-sociaux. “Malgré les efforts des Français”, cette pandémie est donc “très meurtrière”, et “loin d’être terminée”, a souligné le numéro 2 de la Santé. 

Toute l’info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Et pour cause, le Covid-19 a désormais tué “de loin davantage” que toutes les épidémies de grippe, “même les plus sévères, même les plus longues”, qui n’ont jamais fait plus de 15.000 victimes. Plus parlant encore,  le coronavirus en France a fait plus de victimes que la canicule de l’été 2003 qui avait pourtant fait 19.500 morts, comme l’a souligné Jérôme Salomon.

De quoi pousser le Directeur général de la Santé a exhorté les Français à rester “vigilants, mobilisés et conscients que nos efforts doivent perdurer”.  

En vidéo

Barre des 20.000 morts franchie : le Dr. Kierzek analyse les chiffres du jour

‘ : ‘‘ wrapper.innerHTML = content.replace(/escaped-script>/g, ‘script>’); });
]]>

Lire aussi

Cependant, les nouvelles n’étaient pas toute mauvaises. Deux autres indicateurs continuent à être en baisse. Pour le douzième jour consécutif, les hospitalisations en réanimation diminuent. Avec 61, personnes en moins dans ce service, “la baisse des besoins en réanimation se confirme, mais elle reste très légère”. De même, depuis maintenant six jours, le nombre de personnes hospitalisées décroît très lentement : 26 de moins ce lundi, à 30.584. “La tension baisse de manière inégale et nous devons poursuivre les efforts”, a insisté Jérôme Salomon.

Sur le même sujet

Et aussi


Leave a Reply

%d bloggers like this: