Google a présenté le Pixel 3 le 9 octobre 2018 à New York. — Richard Drew/AP/SIPA

Télémarketing, démarchage téléphonique, spam vocal… Malgré la mise en place de dispositif comme Bloctel, ce fléau mondial continue d’empirer. En présentant son nouveau smartphone, mardi, Google a dévoilé une fonction bénie des dieux : Screen call. Ce dispositif de filtrage permet de laisser l’Assistant Google répondre à un appel inconnu à sa place.

Ce service est lancé avec le Pixel 3 et sera étendu aux générations précédentes en novembre, aux Etats-Unis pour l’instant. Vu que l’Assistant est disponible en VF, la fonction devrait bien finir par arriver en France.

« Ne plus jamais avoir à parler à un télémarketeur »

Sur scène, Google s’est livré à une courte démonstration. Un numéro inconnu s’affiche ? Il suffit de cliquer sur « Sceen call ». La voix de l’assistant demande alors à l’interlocuteur son nom et la raison de son appel, et la réponse est retranscrite textuellement en direct à l’écran. Si c’est Michel, votre banquier, vous pouvez choisir de décrocher. Si c’est Exotic Resort, qui vous annonce que vous avez gagné une croisière en Méditerranée, vous pouvez cliquer sur « spam », et l’Assistant demande à l’interlocuteur de retirer votre numéro de sa liste (ce que le démarcheur ne fera sans doute pas, ne rêvons pas).

Depuis deux ans, Android (et de nombreuses apps comme TrueCaller) signalent déjà certains appels suspects, ce qui permet d’éviter de décrocher ou carrément de les bloquer. Mais les démarcheurs jouent aux chats et à la souris et masquent parfois leur identifiant, ou réussissent à se faire passer pour un appel classique en usurpant un numéro en 01 ou 06 (via « spoofing »). L’Assistant offre une barrière supplémentaire. Un petit pas pour la technologie, un bond de géant pour notre tranquillité.