Google annonce l’arrivée de ses smartphones Pixel 3 et Pixel 3 XL. Ils seront commercialisés pour la première fois en France. Avant de vérifier s’il tient ses promesses, Futura a cherché à savoir si son coût vaut le détour.

Le géant Google vient tout juste d’annoncer l’arrivée de sa gamme de smartphones Pixels 3 composée de deux modèles au design très classique. Et surprise, elle débarque en France. Vous connaissez la gamme Apple, le haut du panier chez Samsung et les marques chinoises, comme OnePlus et Huawei qui viennent secouer les ténors avec leurs configurations musclées à prix contenus. Bref, des mobiles qui n’ont plus grand-chose à prouver pour les performances, le design et la puissance.

Aujourd’hui, il faudra donc compter sur un ancien nouveau venu : Google avec ses deux mobiles haut de gamme, le Pixel 3 et sa version maxi à l’extension XL. « Maxi » les prix le sont également. Ainsi, le Pixel 3 doté d’un écran de 5,5 pouces sera vendu 859 euros et la version XL de 6,3 pouces 959 euros. Ce dernier dispose d’une encoche pour étendre un peu plus l’affichage.

La promesse : le nouvel Android avant tout le monde

Qui, en France du moins, sait ou se soucie de savoir que Google est une marque de smartphone haut de gamme ? Les aficionados de l’ère des Google Nexus, les premiers smartphones du géant de l’Internet sans doute. L’argument majeur est de pouvoir bénéficier avant tout le monde de la dernière mouture d’Android, sans surcouche logicielle, et d’un support de mises à jour durant au moins trois ans.

Les Pixel pourront aussi disposer de fonctionnalités exclusives : par exemple, le moteur de recherche par image Google Lens fait partie du module photo et les clichés et vidéos peuvent être enregistrés en haute définition et de façon illimitée sur Google Photos jusqu’en 2022. L’IA est également mise plus en avant que pour les autres moutures d’Android. Enfin, plutôt que de disposer des classiques trois boutons en façade, ce sont désormais des commandes gestuelles qui seront employées.

L’option stratégique : plus qu’un smartphone, un assistant intelligent

L’autre particularité du Pixel 3, c’est le parti pris d’avoir placé le haut-parleur sur la façade du mobile. Celui-ci aurait ainsi plus de coffre. Mais surtout, le Pixel 3 n’est pas conçu pour être uniquement un smartphone. Associé à un Pixel Stand, sorte de petit support permettant de le charger, le mobile se transforme alors en mini enceinte connectée. Ce socle vendu séparément 79 euros peut être programmé pour donner au mobile une fonction prioritaire. Par exemple, il le transforme en réveil matin dans la chambre.

La déception : pas de composants délirants

Sous leurs écrans de tailles différentes, les Pixel 3 proposent certes des composants haut de gamme, telle la puce Qualcomm la plus puissante du moment Snapdragon 845. Ils se distinguent aussi avec leur puce Titan M qui renforce la sécurité. Le reste n’a rien de bien extraordinaire. Ainsi, alors que les concurrents adoptent 6 ou 8 Go de mémoire vive, ils se contentent de 4 Go. Côté stockage, rien que du classique, avec un ticket d’entrée à 64 Go pour culminer à 128 Go. De l’USB type C, un capteur d’empreinte digitale à l’arrière, une structure étanche à l’eau et la poussière et… pas de prise casque.

On demande à voir : la prise de vue intelligente

Alors que la tendance est à la multiplication des capteurs photo pour concurrencer de près les capacités d’une optique d’appareil photo, Google n’a misé que sur un seul module photo sur le dos de l’appareil. Il est de surcroît doté d’une résolution limitée à 12,2 mégapixels avec une optique ouvrant à f/1,8. Apparemment rien d’exceptionnel, donc.

Pourtant, le géant de l’Internet est très fier de ce module photo. Le secret de cette recette est la partie traitement. Elle permettrait de hisser les clichés au niveau des meilleurs mobiles dotés de plusieurs modules photo. Le capteur serait vif pour l’autofocus et, plus gros, les photosites du capteur parviendraient à capter de façon impressionnante la lumière même dans la pénombre. Le module est également doté à l’IA de Google. Les prises de vues sont anticipées et prises en rafale. Le meilleur cliché est automatiquement retenu.

Comme Google ne fait pas comme les autres, les deux capteurs photo (8 mégapixels) sont dédiés aux selfies sur le devant du mobile. L’un d’eux est un grand angle (19 mm).

Fort en selfies, le Pixel est doté de deux capteurs de 8 mégapixels pour assurer les ajustements de profondeur de champ. © Google

À ce prix-là, j’ai quoi ?

Vendu 859 euros, le Pixel 3 est un concurrent direct de l’iPhone XR, entrée de gamme de chez Apple coûtant quelques euros de moins. En revanche, l’écran de l’iPhone XR mesure 6,1 pouces de diagonale, contre 5,5 pour le Pixel 3. Reste à savoir comment le Pixel 3 se positionnera face au futur OnePlus 6T qui sera annoncé prochainement et dont le tarif devrait augmenter. Le mobile chinois devrait être un peu plus grand, et surtout doté d’un capteur d’empreintes digitales directement intégré dans l’écran.

Vendu 959 euros, le Pixel 3 XL se positionne face au Samsung Galaxy S9+ qui est vendu au même tarif. Dans la gamme, il est cependant plus proche du Samsung Galaxy Note 9 avec son écran de 6,4 pouces. Toutefois, pour 50 euros de plus, ce dernier dispose d’emblée d’au moins 128 Go, contre 64 Go pour le Pixel XL. Il est bien mieux placé que l’iPhone Xs Max qui débute à 1.255 euros, mais dont l’écran fait 6,5 pouces contre 6,3 pour le Pixel 3 XL.

On le trouvera où ?

Contrairement à certains produits Google, disponibles uniquement en ligne, les Pixel 3 seront vendus à partir du 2 novembre, chez Orange, Fnac-Darty, Boulanger, SFR, Bouygues Telecom et sur le Google Store. Trois coloris seront proposés : Simplement Noir, Résolument Blanc, Subtilement Rose.

L’avis de Futura

Avant que nous le prenions en main, nous constatons que le Pixel 3 dispose certes d’une configuration haut de gamme mais il ne se démarque pas vraiment de ce que peuvent proposer d’autres modèles concurrents. Son point fort reste l’intégration optimisée d’Android et ses exclusivités. Son module photo interroge. L’emplacement surprenant du haut-parleur et l’existence d’un support intelligent montrent qu’il s’agit plus que d’un smartphone. Reste la problématique de son tarif conséquent pour un public français qui ne connaît pas la famille Pixel.

Fiche technique

  • OS : Android 9.0 Pie sans surcouche
  • Processeur : Qualcomm Snapdragon 845
  • Mémoire vive : 4 Go
  • Stockage : 64 ou 128 Go
  • Taille d’écran : Oled de 5,5 pouces pour le Pixel 3 ou 6,2 pouces pour le Pixel 3 XL
  • Définition :
    • Pixel 3 : 2.160 x 1.080 pixels ;
    • Pixel 3 XL 2.960 x 1.440 pixels.
  • Appareil photo : 12,2 mégapixels. Double capteur en façade : 8 mégapixels à f/1,8 et 8 mégapixels f/2,2
  • Batterie :
    • Pixel 3 : 2.915 mAh ;
    • Pixel 3 XL : 3.430 mAh.
  • Particularité : pas de prise casque, recharge sans fil optionnelle

Ce qu’il faut retenir

  • Les Pixel 3 et 3 XL se positionnent dans le haut de gamme sans proposer pour autant d’une configuration exceptionnelle. Google a exploité au maximum le seul capteur photo de 12,2 mégapixels. L’atout principal des Pixel 3 est de proposer une intégration complète de la toute dernière mouture d’Android.

Intéressé par ce que vous venez de lire ?

Abonnez-vous à la lettre d’information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

Cela vous intéressera aussi

À voir aussi :