Ce n’est pas la première voiture électrique de Peugeot (rappelez-vous de la Ion), mais la e-208 est marquera un tournant dans l’histoire automobile du constructeur sochalien.En effet, comme nous l’avions vu au Salon de Genève (ci-dessous), avec un moteur de 100 kW (136 ch) et un couple de couple de 260 Nm disponible immédiatement, la citadine se montre tout à fait concurrentielle avec ses grandes soeurs. Avec une autonomie WLTP de 340 km et une batterie de 50kWh garantie 8 ans ou 160 000 km pour 70% de sa capacité de charge, elle répond aujourd’hui tout à fait à l’usage moderne. Côté recharge, la voiture est compatible avec des chargeurs de 100 kW offrant 80 % de la charge en 30 mn. Chez vous, il faudra 5h15 sur une Wall box triphasée (11 kW) ou 8h en monophasé (7,4 kW) pour recharger complètement la voiture.

Mieux, elle adopte toutes les dernières technologies du moment, comme un iCockpit en 3D, un immense écran central, des ports USB C, de la charge sans-fil, CarPlay (mais pas WiFi). Signalons la présence d’une app offrant le chauffage à distance, ou encore de nombreux équipements high-tech comme l’aide au parking 100% automatique, la surveillance de somnolence, l’aide au maintient de voie (conduite semi-autonome), les feux de route automatiques ou la reconnaissance de panneaux de signalisation.

A bord de la nouvelle 208 et e-208 !

Bref, le prix de la version thermique reste bien-sûr encore très concurrentiel ( 15 500 € en version Like), mais à finition/motorisation équivalente, l’écart se resserre (Allure 130 ch EAT8 : 24 000 €) et sont encore bien en dessous d’une Tesla Model 3 par exemple.

Voici donc les tarifs à l’achat de la e-208 :

e-208 136 ch > Active : 32 100 €,
e-208 136 ch > Allure : 33 300 €,
e-208 136 ch > GT Line : 35 600 €, GT : 37 150 €.

Rappelons qu’en location longue durée, après apport de 2400€, la version électrique ne coûte « que » 10€ de plus que le modèle 1,5L/100ch ; elle est en effet proposée à 299€ (60 000Km sur 48 mois)