Pénurie de semi-conducteurs : Encore 6 mois, d’après le PDG de Cisco

Spread the love
  • Yum

Pénurie de semi-conducteurs : Encore 6 mois, d'après le PDG de Cisco

Chuck Robbins, PDG de Cisco, a déclaré à la BBC qu’il s’attendait à ce que la pénurie mondiale de puces ait un impact sur les chaînes d’approvisionnement mondiales pendant encore six mois.

« Nous pensons que nous avons encore six mois pour passer à travers le court terme », affirme-t-il. « Les fournisseurs développent davantage leurs capacités. Et ça ira de mieux en mieux au cours des 12 à 18 prochains mois. »

publicité

Une déconnexion entre les prévisions et la réalité

Lors de cette interview, le PDG de Cisco revient sur les raisons de la pénurie, et explique qu’il y a eu une déconnexion entre la consommation attendue de semi-conducteurs et la réalité pendant la pandémie de Covid-19.

« Les semi-conducteurs entrent dans la fabrication de pratiquement tout. Et ce qui s’est passé, c’est que lorsque la Covid a frappé, on a tous pensé que la demande allait baisser de manière significative. Sauf que finalement, c’est le contraire qui s’est produit », raconte-t-il. « Nous avons en fait vu la demande augmenter. »

Selon Chuck Robbins, ce qui s’est passé, c’est que tous les fabricants, comme Cisco, ont envoyé des signaux de baisse de la demande aux fournisseurs, qui ont alors réduit leur capacité. Mais au lieu de cela, la demande a augmenté. « Ce qui a été un choc total pour beaucoup d’entre nous », rapporte-t-il.

La situation est exacerbée, explique-t-il, parce qu’il y a maintenant une très forte demande dans le système.

Une pénurie qui touche de nombreux secteurs

Au début du mois, le fabricant de puces Taiwan Semiconductor Manufacturing Company (TSMC) indiquait que la pénurie se poursuivrait selon lui jusqu’en 2022.

De même, AMD prévoyait il y a quelques mois des perturbations dans le secteur pour quelque temps encore.

Les perturbations de la chaîne d’approvisionnement en semi-conducteurs ont touché de nombreuses entreprises technologiques, mais l’impact s’est également fait sentir dans d’autres secteurs. Le PDG d’Intel, Pat Gelsinger, indiquait au début du mois que son entreprise était en pourparlers avec des fabricants de semi-conducteurs pour combler la pénurie de silicium qui bloque la production de nouveaux véhicules.

Tensions internationales

Parmi les explications de cette pénurie, on peut aussi citer les relations internationales, que ce soit la guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine, ou les demandes de chaque pays pour produire plus localement.

A ce titre, le président américain Joe Biden a signé en février un décret visant à remédier à la pénurie de semi-conducteurs. Il souhaite que le Congrès autorise 37 milliards de dollars pour que les Etats-Unis puissent approvisionner les constructeurs automobiles. Ce décret intervient après que les principaux fabricants de puces – notamment Intel, IBM, Broadcom, Qualcomm, Nvidia et AMD – ont fait pression sur le président pour qu’il soutienne l’industrie américaine des puces dans le cadre de son plan de relance de 2 000 milliards de dollars.

Le Financial Times rapportait ce week-end que la pénurie mondiale de puces s’étend aux fabricants de smartphones, de téléviseurs et d’appareils électroménagers, Samsung Electronics et LG Electronics étant parmi les groupes qui ressentent les retards de fabrication qui devraient durer jusqu’en 2022.

Source : ZDNet.com

Leave a Reply

%d bloggers like this: