Pénurie de puces électroniques : Joe Biden prépare son plan de bataille

Spread the love
  • Yum

Le sujet est de plus en plus évoqué et fait désormais trembler de nombreux secteurs économiques. La pénurie de puces électroniques et d’autres composants est suivie de très près par la nouvelle administration de Joe Biden. On sait notamment que celle-ci a déjà un impact réel sur l’industrie automobile et inquiète aussi beaucoup les fabricants de consoles de jeux ou de téléphones.

Selon Engadget, le nouveau président américain s’apprête ainsi à prendre des mesures importantes pour répondre à cette problématique. Cela passera par la signature d’un décret qui déclenchera un examen complet de la chaîne d’approvisionnement des produits les plus essentiels au cours des semaines à venir. À court terme, L’idée est donc de trouver des solutions pour atténuer la pénurie de ces composants.

L’Europe a pris beaucoup de retard en matière de production

Sur le plus long terme, le nouveau gouvernement aurait dans l’idée d’inciter les fabricants à produire leurs puces électroniques directement aux États-Unis. Comme le signale nos confrères, les dirigeants d’Intel et Qualcomm ont déjà demandé à l’administration Biden des financements pour aller plus loin dans ces productions locales mais cela n’a pas encore été plus loin.

En France, la pénurie de puces électroniques inquiète aussi. Une première réunion entre les représentants des filières automobiles et électroniques et ceux de l’État s’est justement tenue cette semaine. La mobilisation s’engage par ailleurs au niveau européen et treize pays, dont la France et l’Allemagne, ont annoncé vouloir agir ensemble afin de produire localement ces composants et se montrer un peu moins dépendant des entreprises asiatiques.

Le chemin reste toutefois très long car l’UE a pris beaucoup de retard. Comme le rappelle BFM, l’Europe produit moins de 10 % des puces dans le monde, alors qu’elle pesait pour 44% du secteur en 1990. Il convient donc aujourd’hui de répondre par des mesures conjoncturelles à la crise, tout en réarmant les filières de production locales.

Leave a Reply

%d bloggers like this: