PayPal, le grand gagnant de la fintech européenne en 2020

Spread the love
  • Yum

En attendant un classement plus global qui devrait être publié le mois prochain, une récente étude de la société d’analyste et de mesures d’audience App Annie a montré l’élan de popularité de PayPal en 2020. En France, mais aussi au Royaume-Uni, en Allemagne, en Suède et en Estonie, la fintech américaine multiplie les téléchargements.

L’application mobile est devenue la plus téléchargée dans sa catégorie regroupant les services financiers et les banques, en 2020. Elle est numéro 1 dans chaque pays cité, sauf la Suède où elle reçoit tout de même la médaille de bronze. Ses concurrents au classement diffèrent selon chaque pays, ne lui donnant pas de quoi, sur le Vieux Continent, redouter de se faire dépasser.

Fintech application 2020 top

© App Annie / Sifted

En France, l’application de paiement Lydia pourrait néanmoins se rapprocher du modèle de PayPal. La fintech française, qui a encore levé 72 millions d’euros en décembre dernier, cherche comme son concurrent américain à devenir une « super application ». Plus de 112 millions d’euros levés en série B lui permettront maintenant d’offrir des services venant directement remplacer la compétence de votre banque.

Dans le classement français des applications fintech les plus téléchargées en 2020, Lydia prend la deuxième place. Derrière elle, toujours pas de banque : Western Union prend la troisième place pour sa spécialisation dans les transferts d’argent internationaux. En tout, trois applications de paiement sur le podium.

Le trading s’invite

PayPal a connu une année 2020 riche en changement. La crise sanitaire lui a ouvert un contexte des plus favorables, alors que les services de paiement suivent la croissance du commerce en ligne et la disparition du cash. Pour pouvoir divertir son modèle, PayPal a aussi annoncé que Bitcoin allait pouvoir être acheté et vendu via son application. La nouvelle avait eu pour effet de nouveaux records sur le cours du Bitcoin.

Lire aussi – Comment acheter du Bitcoin ? Le guide pour les débutants

En 2020, parmi les applications de finance et de banque les plus téléchargées, on compte Trade Republic en Allemagne et Trading 212 au Royaume-Uni. Les deux applications, dans leur pays respectif, sont motivées par un élan de démocratisation de l’accès à l’investissement sur les marchés actions. Leur popularité a encore vu son envergure augmenter en 2021, montré de façon radicale avec l’affaire GameStop et les WallStreetBets.

Banques en ligne et néo-banques

Globalement, 2020 aura fait le bonheur des applications de paiement. Mais les néo-banques restent pour le moins présentes. Revolut et Monzo, pour être précis. En revanche, leur domination est encore loin d’être solide : Revolut n’est pas présent sur le podium britannique, uniquement en Estonie. Elle se fait désormais dépasser par Monzo, qui est elle-même en difficulté pour se trouver un véritable modèle.

Quelque part dans le top 10 français, n’oublions pas d’évoquer les banques en ligne. 2020 aura fragilisé la santé financière de chaque établissement. Orange Bank, par exemple, accusait le coup avec 643 millions d’euros de pertes depuis trois ans d’activité. BforBank aussi, à un autre niveau, est en mauvaise posture.

Cela dit, d’autres établissements comme Boursorama Banque ont parfaitement traversé cette mauvaise passe. Avec plus de 2,5 millions de clients, elle souhaite ralentir ses investissements pour atteindre la rentabilité, une fois qu’elle pourra revendiquer 4,5 millions de clients et le titre d’une “grande banque”.

80 €

OFFERTS

Compte courant

Conditions : 1 000€ nets/mois de revenus minimum ou 2 500€ d’encours sur vos différents comptes

Frais annuels : 0 €  •  Dépôt initial : 300 €

Dépôt de chèques : ✔  •  Dépôt d’espèces : ✘

Carte bancaire

Coût mensuel de la carte : 0 €

Retraits zone euro : Gratuits  •  Paiements zone euro : Gratuits

Retraits en devises : 1,94%  •  Paiements en devises : 1,94%

EN VOIR +

1

Leave a Reply

%d bloggers like this: