Passe sanitaire élargi au travail : «Il y aura une semaine de souplesse», indique Gabriel Attal – Le Figaro

Spread the love
  • Yum

Au-delà de cette semaine, des sanctions seront prises contre les récalcitrants, a annoncé le porte-parole du gouvernement.

Le porte-parole du gouvernement a promis «une semaine de souplesse et de pédagogie» pour l’élargissement du passe sanitaire à partir de lundi dans de nouveaux secteurs. «Il y aura une semaine de souplesse, de pédagogie, de rodage», comme on l’a fait à chaque fois, indique Gabriel Attal, invité du Grand Jury LCI-RTL-Le Figaro.

Au-delà de cette semaine, les récalcitrants s’exposent à des sanctions comme une amende de 135 euros. En cas de deuxième infraction, l’amende peut grimper jusqu’à 1500 euros. Si cela se produit plus de 3 fois en 30 jours, les fautifs encourent 6 mois d’emprisonnement et 3750 euros d’amende.

Si un employeur refuse de contrôler ses employés, il s’expose dans un premier temps à une fermeture administrative de sept jours. En cas de récidive, l’employeur risque une amende de 9000 euros. Les salariés, eux, se verront proposer un autre poste de travail à l’écart du public ou seront mis en télétravail s’ils ne sont pas en mesure de présenter leur passe sanitaire.

Si ce n’est pas possible, il peut leur être proposé de poser des congés, ou, le cas échéant, leur être imposé une suspension de leur contrat de travail, ainsi que du versement de leur rémunération. Ils ne peuvent toutefois pas être licenciés.

Leave a Reply

%d bloggers like this: