2019 sera l’occasion pour de nombreux constructeurs de commencer à proposer des modems 5G dans leurs smartphones, même si la technologie est encore en phase de test dans de nombreux pays. D’après Fast Company, Apple n’intégrerait rien de ce côté avant 2020 au mieux, Intel n’étant pas encore prêt à produire sa puce par ailleurs gravée en 10nm (nom de code « 8161 »). Le fondeur rencontrerait en effet des problème de consommation et de surchauffe, la faute (apparemment) aux ondes « millimétriques » qui agissent sur des fréquences entre 30 Ghz et 300 Ghz. En guise de plan B, Apple serait également en discussions avec MediaTek au cas où Intel ne parvenait pas à sortir quelque chose de fiable d’ici 2 ans. Qualcomm de son côté, se dit prêt à envoyer la sauce cette année, peu importe si aucun opérateur ne propose encore d’abonnement. Rappelons que la 5G offre des débits entre 10 et 100 fois plus élevés qu’actuellement, mais surtout, avec très peu de latence.