Paris, Nice, Lyon, Toulouse… plusieurs milliers de manifestants contre le pass sanitaire – Le Parisien

Spread the love
  • Yum

L’aval du Conseil constitutionnel à l’extension du pass sanitaire, jeudi, a renforcé leur colère. Les mots du président de la République aussi : vendredi, dans une nouvelle vidéo postée sur Instagram et TikTok, Emmanuel Macron a martelé son message, « faites-vous vacciner pour vos parents, vos amis, votre voisin », jugeant « irresponsable » de faire autrement. Les antivax et les anti-pass sont réunis ce samedi pour de nouvelles manifestations visant à dénoncer la situation imposée par le pass sanitaire qui, dès lundi, s’appliquera dans les restaurants, les hôpitaux et les transports notamment.

Le 31 juillet, la police avait recensé 204 090 manifestants en France, dont seulement 14 250 à Paris.

Quatre cortèges à Paris

En début d’après-midi, le cortège formé au métro Pont de Neuilly à l’appel de Nejeh Ben Farhat, « gilet jaune » de 42 ans, s’est élancé vers la place du Châtelet, dans le centre de Paris. « C’est la manifestation la plus à risques, notamment de départs en cortèges sauvages. On y porte une attention particulière », a expliqué à l’AFP une source policière, évoquant par ailleurs une « vigilance » autour des Champs-Élysées. Les manifestants étaient entourés, tout au long du trajet, par un cordon policier.

« J’ai peur que le pass soit amené à durer et que l’on se retrouve dans une société de contrôle », explique en marchant Teddy, un plombier de 32 ans. A ses côtés, sa femme, Cindy, 29 ans, assure qu’elle se fera vacciner « seulement si (elle) se sent en confiance ». « Je suis là car je fais plus confiance à nos politiques et suis déprimé par l’actualité », explique Alexandre, 33 ans, ouvrier dans le BTP et « soutien des Gilets jaunes ». Pas opposé à la vaccination, il proteste seulement « contre le pass sanitaire ».

Un autre cortège s’est élancé de l’Ecole militaire, à 14 h 30, pour rejoindre la place Vauban. Organisée par Florian Philippot, ancien numéro 2 du FN (devenu RN) et président des Patriotes, cette manifestation réunit plusieurs milliers de personnes parmi lesquelles le souverainiste et président de Debout la France, Nicolas Dupont-Aignan. Sur Twitter, Florian Philippot avait déjà revendiqué à 16 h la présence de 100 000 personnes.

Deux autres rassemblements contre le pass sanitaire étaient également organisés dans la capitale.

Plusieurs milliers de manifestants ailleurs en France

Des milliers de personnes à Paris, mais pas que… Près de 150 manifestations étaient organisées partout dans le pays ce samedi. Le coup d’envoi de la journée de mobilisation a été donné par une vingtaine d’opposants au pass sanitaire, qui ont voulu clamer leur désaccord au président de la République. Ils sont parvenus à accéder à une plage tout près du fort de Brégançon (Var), où Emmanuel Macron est actuellement en vacances.

À Nice (Alpes-Maritimes), plusieurs centaines de manifestants, rassemblés en fin de matinée place Masséna, ont déambulé dans la ville, certains dénonçant la « dictature » ou le « régime totalitaire » mis en place en France. Parmi eux, des gens venus d’Antibes, où ils avaient défilé un peu plus tôt, et des sapeurs-pompiers ont défilé dans l’après-midi, avec Francis Lalanne. En tout, selon les premiers chiffres, 10 000 personnes y ont manifesté.

À Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône), selon la police, 2 500 personnes se sont réunies dans les rues du centre-ville. Plus que le pass sanitaire, selon La Provence, ils mettent majoritairement en question la gravité de la pandémie et, partant, l’utilité des vaccins. En Provence-Alpes-Côte d’Azur, selon les premiers chiffres de la police, 37 000 personnes défilent ce samedi, dont 19 000 à Toulon (Var), 10 000 à Nice (Alpes-Maritimes) et 6 000 à Marseille (Bouches-du-Rhône). À Montpellier (Hérault), 8 000 personnes ont manifesté selon la police.

Plus au nord, à Lille (Nord), plusieurs milliers de personnes ont initié une manifestation en début d’après-midi. Selon la Voix du Nord, on trouve dans le cortège lillois une quinzaine de pompiers, accueillis sous les applaudissements. À Nantes (Loire-Atlantique), c’est près de 5 000 personnes qui ont défilé dans les rues.

En Alsace, plus de 10 000 manifestants ont été recensés. Selon les Dernières nouvelles d’Alsace, il y aurait 4 500 personnes à défiler à Strasbourg (Bas-Rhin). Mulhouse (Haut-Rhin) dénombre 3 300 manifestants et Colmar (Haut-Rhin) 3 500.

Des plus petites villes ont aussi réuni plusieurs milliers de personnes à travers le pays. En Bretagne, Brest (Finistère) et Quimper (Finistère) ont vu défiler près de 2000 personnes. À Laval (Mayenne), 1 000 personnes, selon France Bleu, ont protesté contre l’extension du pass sanitaire.

Des tensions dans plusieurs villes

À Lyon (Rhône), deux cortèges avaient été organisés. Le plus important a rassemblé 1 700 personnes d’après la police, l’autre rassemblant 750 manifestants. Des tensions avec les forces de l’ordre ont éclaté en fin de manifestation, place Bellecour, rapporte Le Progrès. Les forces de l’ordre ont reçu des projectiles, répliquant avec du gaz lacrymogène.

À Toulouse (Haute-Garonne), des tensions avec la police ont aussi éclaté, rapporte La Dépêche, obligeant les forces de l’ordre à utiliser du gaz lacrymogène. Le cortège, selon la police, réunit près de 5 000 personnes.

Leave a Reply

%d bloggers like this: