Paris: l’IGPN saisie après la diffusion d’une vidéo montrant un homme à terre frappé par un policier – BFMTV.COM

Spread the love
  • Yum

Les images, extrêmement brutales, ont beaucoup circulé sur les réseaux sociaux depuis leur diffusion, samedi en fin d’après-midi. Et elles font depuis ce dimanche l’objet d’une enquête par la police des polices.

Relayée par le journaliste indépendant David Dufresne, la séquence de 40 secondes montre un homme à terre violemment frappé par un policier. L’homme est étendu devant la vitrine d’une enseigne. On distingue du sang sur son visage. Sur les images, il ne semble pas opposer de résistance aux forces de l’ordre alentours.

Un policier le surplombant lui assène ensuite plusieurs coups au visage. Les images sont heurtées, dans un important brouhaha, avec des policiers déployés autour obstruant le champ de la caméra par instants. Selon David Dufresne, la vidéo a été tournée samedi aux environs de 14 heures, dans le secteur de la Gare de l’Est.

Une autre vidéo tournée par l’AFP

Le journaliste a également diffusé un échange avec la vidéaste, témoin de la scène. D’après elle, les policiers avaient attaché les mains du jeune homme.

Selon l’Agence France-Presse (AFP), le manifestant est allongé devant l’Armurerie de la Gare de l’Est, située rue du faubourg Saint-Martin. L’agence a également filmé la scène, d’un autre angle. Sur cette séquence-là, l’homme est couché sur le ventre, déjà menotté, et crie de douleur lorsque le policier lui appuie son genou sur le bras.

Deux enquêtes ouvertes

L’Inspection générale de la police nationale (IGPN) a été saisie de l’affaire selon nos informations, recueillies auprès du parquet de Paris. Par ailleurs, le préfet de police a demandé à la Direction de l’ordre public et de la circulation (DOPC) de faire toute la lumière. Une enquête administrative interne a donc parallèlement été ouverte, et confiée au service d’évaluation et de contrôle de la DOPC.

Samedi se déroulait à Paris la 62e manifestation des gilets jaunes. Des manifestants contre la réforme des retraites défilaient également à leurs côtés. Selon les autorités, 60 personnes ont été interpellées et 45 d’entre elles ont été placées en garde à vue.

Leave a Reply