OVH est de nouveau dans la tourmente, que s’est-il passé hier soir ?

Spread the love
  • Yum

C’est une nouvelle mésaventure que le leader français de l’hébergement web aurait préféré ne pas connaître. Vendredi soir, un peu plus d’une semaine après la catastrophe de la nuit du 9 au 10 mars, le site de Strasbourg d’OVH a de nouveau été la cible d’un incendie. Les dégâts sont bien plus futiles, mais l’image de la société en prend de nouveau un coup.

Selon les pompiers rendus sur place, pas de flemmes cette fois mais une fumée abondante. L’incident s’est produit dans l’un des conteneurs du site, où plusieurs batteries alimentaient les (anciens) serveurs. Deux data centers ont dû être de nouveau coupés d’électricité, mais aucun dégât pour les clients ne serait à noter cette fois-ci. Toutefois, OVHcloud ne précise pas la raison du problème.

L’information a été relayé tout d’abord par nos confrères et consoeurs du média local Dernières Nouvelles d’Alsace. Peu après 19 heures, « des moyens en nombre ont été dépêchés sur place », précisaient-ils. Quelque 300 batteries de 25 kg sur le site du SBG-1 sont concernées.

En vue des dégâts considérables du 10 mars dernier, le site était encore bien occupé ce vendredi en début de soirée. Une cinquantaine de personnes étaient présentes sur place confirme le média local, et les installations seraient surveillées 24 heures sur 24, malgré tout.

« Dès que les fumées ont été détectées, nos équipes ont été alertées et nous avons immédiatement coupé l’alimentation des data centers SBG 1 et SBG 4, a-t-elle précisé. Nous avons pris la décision d’évacuer SBG 1 et d’interrompre les opérations de la nuit.Toutes les équipes mobilisées sur SBG 3 et SBG 4 sont rentrées chez elles », a détaillé un responsable d’OVHcloud du data center de Strasbourg.

Après l’incendie, OVH prévoyait un retour progressif

Pour rappel, selon le site spécialiste Netcraft, plus de 3,6 millions de domaines et sous-domaines avaient été rendus indisponibles les heures suivant l’incendie d’OVHcloud dans la nuit du 9 au 10 mars. 18 % des adresses IP OVH été affecté.

Depuis que les serveurs du site SBG-2 sont partis en fumée, de nombreux sites se retrouvent hors service, et leurs gestionnaires n’avaient pas tous prévu une base de données de sauvegarde en cas de problème d’une telle nature.

Mercredi, l’hébergeur OVHcloud publiait un nouveau communiqué pour annoncer une réouverture progressive des serveurs des zones 1 et 3 du data center dès vendredi. La zone 4 était prévue pour le 22 mars prochain. Dans son dernier communiqué, les détails sont moins précis mais SBG-1,SBG-3 et SBG-4 seraient opérationnels. Enfin, pour la zone 2 partie en fumée il y a dix jours, des serveurs de rechange continuent d’être installés sur les autres data centers de la société.

Leave a Reply

%d bloggers like this: