Alors que Samsung est toujours en train de préparer la sortie de son premier smartphone pliable après de nombreux problèmes de conception révélés dans les premières prises en main américaines, il semblerait que le constructeur sud-coréen ait d’autres projets novateurs dans ses cartons. En témoigne ce brevet d’un smartphone fort atypique avec son écran enroulable.

Mis en lumière par Let’s Go Digital et repéré par Gizmodo, ce brevet nous montre un smartphone qui semble assez classique de prime abord avec son écran au ratio 16:9. La subtilité, c’est que cet écran peut être étendu jusqu’à un format qui semble de rapprocher du 21:9 via une dalle qui s’enroule et se déroule à volonté.

Source : @Samsung

Bien qu’il s’agisse d’un brevet, et donc d’un smartphone hypothétique qui ne verra peut-être jamais le jour, la technologie est intéressante, d’autant plus qu’elle existe. LG, par exemple, avait fait sensation à la dernière édition du CES en dévoilant une télévision OLED enroulable. On se doute qu’intégrer cette technologie dans un objet aussi petit et fin qu’un smartphone relève de l’impossible, mais d’ici quelques années, ce type de smartphone pourrait très bien voir le jour.

Le téléviseur LG SIGNATURE OLED R présenté au CES 2019.
Source : @LG

Dans les faits, le smartphone dessiné dans ce brevet de Samsung ressemble un peu aux téléphones à slider dont on pouvait faire coulisser l’écran pour dévoiler un clavier, sauf que dans le cas de ce brevet, c’est l’écran qui s’allonge.

Source : @Wikisib https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=7323324

Une chose est sûre, les écrans pliables offrent de nombreuses possibilités de form factor, entre la tablette qui se plie en smartphone comme les Samsung Galaxy Fold et autres Huawei Mate X, les concepts de smartphones pliables « à clapet » ou encore ce type d’écran enroulable. Alors que la plupart des smartphones optent aujourd’hui pour des caractéristiques très similaires, soit une plaque de verre dont l’écran doit occuper le plus de place possible, l’écran pliable offre de nombreuses voies pour diversifier le marché et nous plonger dans un monde où les téléphones redeviendront à nouveau étranges. Et ça, c’est une bonne chose.