Oscars 2021 : Netflix bat tous les records, Facebook reçoit sa première récompense

Spread the love
  • Yum

Cette nuit, la 93e cérémonie des Oscars s’est déroulée comme chaque année à Los Angeles. Comme c’est le cas depuis maintenant quelques années, Netflix est bien présent à cet événement, et part rarement les mains vides. Cette année, Netflix a remporté 7 statuettes, et devient le studio le plus récompensé de la nuit. Toutefois, la plateforme de streaming ne repartira pas avec l’ultime récompense de la soirée.

L’Oscar du meilleur film a été remis à Nomadland, réalisé par Chloé Zhao, qui par ailleurs a obtenu l’Oscar de la meilleure réalisatrice. Une déception pour Netflix qui avait deux films nominés dans cette prestigieuse catégorie : Mank et The Trial of the Chicago Seven. Netflix n’est pas la seule plateforme de streaming à être présente aux Oscars, Disney+ a également remporté deux récompenses avec Soul, l’Oscar du meilleur film d’animation et l’Oscar de la meilleure musique de film. De son côté, Amazon Prime Video a raflé l’Oscar du meilleur montage et du meilleur son avec Sound of Metal.

Facebook fait son entrée aux Oscars

À ce jour, il n’est plus surprenant que Netflix, Disney+, ou encore Amazon Prime Video obtiennent des récompenses aux Oscars, toutefois, cette année 2021 aura été marquée par l’entrée en scène d’un petit nouveau. Facebook a pour la première fois été récompensé au cours de cette cérémonie emblématique. C’est Colette, un court métrage en français de 24 minutes réalisé par Oculus et Electronic Arts pour annoncer l’arrivée d’un jeu VR en rapport avec la Seconde Guerre mondiale qui a permis à Facebook d’obtenir l’Oscar du meilleur court métrage documentaire.

Au fil des années, nous observons à travers les Oscars de nombreux changements au sein de l’industrie du cinéma. Cette première récompense historique pour Facebook, ainsi que Netflix qui sans surprise a remporté 7 récompenses sur 35 nominations (société la plus nominée de la soirée), montre à quel point les habitudes de consommation évoluent et surtout l’impact de la pandémie et de la crise sanitaire sur le septième art.

4.3 / 5

11,5 M avis

Leave a Reply

%d bloggers like this: