Un mois et demi après son départ de Nice, Mario Balotelli retrouvera les Aiglons dimanche soir en Ligue 1 (21h), avec ses nouvelles couleurs: celles de l’OM. Avant cette rencontre particulière pour lui, l’attaquant italien a accordé une longue interview à La Provence, dans laquelle il évoque notamment sa dernière demi-saison complètement ratée sur la Côte d’Azur.

Six mois compliqués qu’il justifie par ses envies de départ, mais aussi par sa relation délicate avec son ancien coach Patrick Vieira. Si le champion du monde 98, qui n’avait pas caché quelques problèmes, s’est toujours montré courtois avec Balotelli, Super Mario est lui un peu plus offensif.

“Je voulais partir, mais il y a eu des problèmes entre les deux clubs (Nice et l’OM). J’ai dit au président et au coach que je voulais partir, raconte l’Italien. Le coach a causé quelques problèmes, il a dit que ce n’était pas bien pour moi de rester avec l’équipe parce que je n’avais plus la tête à Nice et que je voulais partir. Il estimait que ce n’était pas bien pour le groupe. Le problème à Nice, c’était donc mon envie de partir. Et le coach.”

“Notre relation joueur-entraîneur n’était pas très bonne”

Avant d’en remettre une couche: “C’était dur de m’entraîner tout seul, le coach ne m’a pas laissé m’entraîner avec le reste de l’équipe, rappelle-t-il. Quand tu t’entraînes avec l’équipe et que tu joues avec elle, c’est différent. Quand tu es seul, ce n’est pas la même chose, tu n’es pas prêt à jouer. Le problème se situait là. Après, l’ambiance avec mes partenaires était bonne, je parle toujours avec eux, on a gardé de bonnes relations. Je n’ai pas eu ce genre de problème. C’était plus un problème avec Vieira.”

Un Vieira envers lequel il semble conserver une certaine amertume. “Je le connais comme personne depuis longtemps, on a joué ensemble. Et je l’aime bien comme personne, assure Balotelli. Mais notre relation joueur-entraîneur n’était pas très bonne…”