OBS s’adapte au confinement en redimensionnant ses services

Spread the love
  • Yum

OBS s'adapte au confinement en redimensionnant ses services

En cette période de confinement imposé, Orange est sur tous les fronts. Celui du grand public bien sûr, mais également celui des entreprises via sa branche dédiée au B to B, Orange Business Services. L’opérateur B to B, présent à l’international, n’a en effet pas attendu les annonces du gouvernement, survenues il y a plus d’une semaine, pour mettre à jour son réseau via un plan de continuité d’activité qui doit permettre à ses 27 000 salariés dans le monde de s’adapter à cette nouvelle donne.

« De par notre présence en Chine et à l’international, nous avons pu avoir un coup d’avance par rapport à d’autres acteurs pour adapter nos infrastructures à la hausse de la demande consécutive à cette période très particulière pour les professionnels et les entreprises », a ainsi fait savoir son VP Customer Service Paul Joyce interrogé par ZDNet. « Nous avons déjà l’habitude de faire face à de grands événements, même si l’impact de cette crise est très important », a indiqué de son côté Aliette Mousnier-Lompré, directrice de Customer Service and Operations (CSO) chez OBS.

En France, les conséquences du confinement des habitants ne se sont pas fait attendre, précise cette dernière, qui a indiqué que deux tiers des grands projets de numérisation mis en branle par les entreprises sur le territoire ont d’ores et déjà été gelés.

publicité

Cet engorgement qui ne vient pas

Et si certains s’attendaient à une explosion de la demande des entreprises, obligées de mettre en place le télétravail à grande échelle au sein de leurs effectifs, cela n’a paradoxalement pas été le cas immédiatement. A l’instar de ce qu’a pu constater Octave Klaba, le patron d’OVH sur les réseaux du géant français, les réseaux d’OBS n’ont pas connu l’engorgement tant redouté.

« Le premier jour du confinement, notre réseau data dédié aux entreprises a contre toute attente subi une baisse d’activité alors que nos entreprises partenaires s’adaptaient à cette situation nouvelle », précise la responsable, qui relève toutefois que le réseau a au contraire été pris d’assaut par une explosion de la demande du grand public. Sur Twitter, le patron d’OVH a fait le même constat, relevant qu’après dix jours, la bande passante de la société française a connu un pic de + 9 % de trafic et de + 12 % de volume. Loin du raz-de-marée attendu…

Pour autant, OBS a de son côté dû faire face à la hausse de la demande sur le réseau grand public d’Orange. « C’est bien simple, la demande de débit transatlantique pour consommer les services des géants américains a été multipliée par deux dès le début du confinement », explique Paul Joyce. Une fois leur adaptation à la nouvelle donne du télétravail effectuée, les entreprises ont également pesé sur les réseaux alors que le nombre d’utilisateurs connectés au réseau de leur entreprise en télétravail a été multiplié par sept chez les clients d’OBS.

Presque la totalité des effectifs en télétravail

Dans le même temps, la demande pour les outils de collaboration à distance telles que la vidéoconférence a également explosé avec une augmentation des usages allant de 20 à 100 % selon les solutions. Pour répondre à cette évolution de la demande, OBS a doublé la capacité de connexions simultanées sur ses plateformes via un dimensionnement des réseaux pour soutenir la montée en charge des connexions sécurisées.

L’opérateur B to B a également dû s’adapter au télétravail au sein même de ses équipes. « Etant une entreprise du numérique, on était déjà habitué à effectuer certaines activités en télétravail mais c’est aujourd’hui presque 100 % de nos effectifs qui travaillent à domicile », fait ainsi observer Aliette Mousnier-Lompré, qui relève qu’en France seuls 200 salariés sont encore sur site, tandis que 3 500 collaborateurs du groupe Orange procèdent encore aujourd’hui à des interventions sur le terrain dans le cadre du plan de continuation d’activité mis en place par l’opérateur historique.

« En France uniquement, les équipes terrain gèrent en plus 130 opérations clients supplémentaires par jour pour augmenter les débits de leurs connexions internet ou à leur datacenters », explique ainsi la direction de l’opérateur B to B, qui confirme tenir le cap durant cette période de confinement imposé.

Si les responsables d’OBS se sont dits « confiants dans la fiabilité et le dimensionnement de nos réseaux partout dans le monde », ils ont cependant invité l’ensemble de leurs clients, et notamment les particuliers, « à en avoir un usage responsable afin de préserver ce bien commun essentiel dans cette période difficile ». Pour ce faire, la direction de l’opérateur historique a notamment mis un ensemble de guides de bonnes pratiques à disposition de ses abonnés. De quoi permettre de conserver une bande passante de qualité en ces temps difficiles.

Leave a Reply