Nucléaire : l’Iran s’affranchit de toute limite à l’enrichissement d’uranium – Le Figaro

Spread the love
  • Yum

Téhéran a annoncé dimanche soir de nouvelles mesures, s’éloignant un peu plus de l’accord de 2015 sur son programme nucléaire.

Par Le Figaro avec Reuters

Une foule d'Iraniens, à Mashhad, rendant hommage au général Soleimani tué lors d'un raid américain. Son assassinat a torpillé les dernières chances de sauver l'accord sur le nucléaire iranien conclu en 2015.
Une foule d’Iraniens, à Mashhad, rendant hommage au général Soleimani tué lors d’un raid américain. Son assassinat a torpillé les dernières chances de sauver l’accord sur le nucléaire iranien conclu en 2015. MEHDI JAHANGHIRI/AFP

L’Iran a annoncé dimanche qu’il s’affranchissait davantage de l’accord de 2015 sur son programme nucléaire et qu’il ne s’imposait plus de limites pour l’enrichissement d’uranium.

D’après un porte-parole du gouvernement cité par la télévision d’État, l’Iran ne va plus respecter les limites fixées dans cet accord au nombre de centrifugeuses qu’il a le droit d’utiliser, ce qui signifie qu’il n’y aura plus de plafond à ses capacités d’enrichissement d’uranium ni au degré d’enrichissement de l’uranium ou encore à ses activités de recherche et développement dans le domaine nucléaire. Toutes ces activités dépendront désormais des besoins techniques du pays.

L’Iran va néanmoins continuer de coopérer avec l’Agence internationale de l’Énergie atomique (AIEA) et pourrait revenir sur ces mesures si les États-Unis lèvent leurs sanctions à son encontre. L’accord de Vienne signé avec les cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l’ONU (États-Unis, Russie, Chine, France et Grande-Bretagne) et l’Allemagne prévoit une limitation des capacités nucléaires de l’Iran en échange de la levée de sanctions internationales. Les États-Unis se sont désengagés de cet accord en 2018 et ont rétabli leurs propres sanctions contre Téhéran.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *