[Article publié le 16.04 à 8h28, MAJ 16h49 ( LVMH), 11h réunion Matignon]

D’Apple à la Banque centrale européenne en passant par des milliers d’anonymes, les promesses de dons affluent pour rebâtir le monument, atteignant au moins 750 millions d’euros.

La région Ile-de-France va débloquer 10 millions d’euros d’“aide d’urgence pour aider l’archevêché à faire les premiers travaux” de reconstruction de la cathédrale Notre-Dame de Paris, ravagée lundi par un gigantesque incendie, a annoncé mardi Valérie Pécresse.

“Cette reconstruction, qui va évidemment coûter très cher, va mobiliser tout un pays, les meilleurs architectes, les meilleurs artisans de France, peut-être du monde; nous allons nous y atteler dès maintenant”, a déclaré la présidente (LR) de région sur Radio Classique.

La Région Île-de-France va débloquer les fonds “dans les prochains jours”

L’enveloppe de 10 millions sera débloquée “dans les prochains jours”, a indiqué Mme Pécresse, disant en avoir informé mardi matin par téléphone l’archevêque de Paris Monseigneur Michel Aupetit.

“Une nation est en mouvement. Qu’est-ce qu’une nation ? C’est quand un peuple se lève et dit on va reconstruire”, a relevé Mme Pécresse, disant avoir “une passion pour Notre-Dame, qui incarne pour nous tous l’immense beauté de Paris et le génie français”, et “a scandé toute notre histoire”.

La famille Pinault annonce 100 millions pour la “reconstruction complète”

Dans la nuit, la famille Pinault a annoncé débloquer 100 millions d’euros pour Notre-Dame. William Plummer a annoncé cette nuit via Twitter : “Mon père (François Pinault) et moi même avons décidé de débloquer dès à présent sur les fonds d’Artemis une somme de 100 millions d’euros pour participer à l’effort qui sera nécessaire à la reconstruction complète de Notre Dame.”

 La Ville de Paris évoque l’idée d’une souscription “mondiale”

Jean-Louis Missika, adjoint à l’urbanisme de la Ville de Paris, a souligné sur LCI que la reconstruction serait “une oeuvre commune”, alors qu’Emmanuel Macron a annoncé lundi soir qu’une souscription nationale serait lancée.

Cette souscription sera même “sans doute”, selon M. Missika, “mondiale”. “Et je pense que les contributions seront extrêmement importantes, mais de toute façon la reconstitution d’un monument historique, ça prend énormément de temps”, a-t-il souligné.

La famille Arnault et le groupe LVMH apportent 200 millions d’euros

A 8h55, via Twitter également, la famille Arnault et le groupe LVMH ont annoncé se mobiliser aussi pour la reconstruction de Notre-Dame et faire un don à hauteur de 200 millins d’euros.

 Par ailleurs, l‘homme d’affaires Marc Ladreit de Lacharrière (Fimalac), souhaite participer à hauteur de 10 millions à “la restauration de la flèche”. La famille Bouygues a promis une enveloppe similaire et la famille Decaux un don de 20 millions, via JCDecaux Holding.

Le président promet de “rebâtir” la cathédrale

Ravagée par un incendie, apparemment accidentel, Notre-Dame de Paris a été défigurée mais ne s’est pas totalement effondrée grâce à l’intervention des pompiers qui sont parvenus à maîtriser les flammes et sauver la structure de l’édifice, qu’Emmanuel Macron a promis de “rebâtir” en confirmant qu’une souscription nationale allait être lancée, pour une reconstruction qui s’annonce longue et difficile.

Réunion à Matignon à 11 heures pour un “plan de reconstruction”

A la suite de cette promesse, une réunion de ministres, dirigée par Edouard Philippe, était prévue à partir de 11 heures à Matignon afin de préparer un “plan de reconstruction” de Notre-Dame de Paris, ravagée par les flammes, a indiqué à l’AFP le cabinet du Premier ministre.

Cette réunion rassemblera les ministres Franck Riester (Culture), Gérald Darmanin (Comptes Publics), ainsi que le secrétaire d’Etat Laurent Nuñez (Intérieur) et la porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye, a précisé Matignon.