Notre-Dame de Paris : une polémique, un mot de Macron et de nouvelles images NOTRE DAME – Au lendemain de l’incendie de Notre-Dame de Paris, la France est restée sous le choc de ces images d’un de ses principaux monuments dévasté par les flammes. La journée a été marquée par la découverte des dégâts dans la cathédrale, mais aussi par un tournant très politique de l’événement…

L’essentiel

La journée de ce mardi 16 avril 2019 s’est achevée par une allocution d’Emmanuel Macron au sujet de l’incendie qui a ravagé la cathédrale de Notre-Dame de Paris hier. Au lendemain du drame, le chef de l’Etat a pris la parole depuis l’Elysée pour fixer un objectif : rebâtir la cathédrale en cinq années. L’incendie de Notre-Dame de Paris a d’ailleurs pris un tour très politique dans la journée. Au-delà de l’enquête préliminaire qui a été ouverte pour le chef de “destruction involontaire par incendie”, et qui s’oriente vers une piste accidentelle, une polémique est en train de naître : plusieurs professionnels et historiens de l’art dénoncent la manière dont sont menés les travaux de rénovation sur nos édifices. Sont pointés les moyens alloués par les politiques publiques et le contrôle trop laxiste des normes de sécurité sur les chantiers.

Notre-Dame de Paris a pansé ses plaies également dans la journée, de nombreuses photos de l’édifice, le toit carbonisé, la nef éventrée, les vitraux brisés étant venues s’ajouter aux images déjà traumatisantes de la veille. Les dégâts sont lourds : 1000 m2 de toiture, soit les deux tiers, sont partis en fumée ; la flèche de Notre-Dame (où aurait démarré le feu, selon des informations du Parisien) s’est effondrée, mais la structure du bâtiment a été sauvée. Les éléments du “trésor”, dont la couronne d’épines et la tunique de Saint-Louis, ont été mis à l’abri, le grand orgue ne serait que très peu touché. Le coq de la flèche de Notre-Dame a été retrouvé par miracle dans les décombres. Suivez les dernières infos sur l’incendie de Notre-Dame de Paris dans notre direct.

Les infos en direct

23:31 – Des images aériennes de Notre-Dame révèlent l’étendue des dégâts

FIN DU DIRECT – Des photos et vidéos prises par des drones permettent de se rendre compte de l’étendu des dégâts provoqués par l’incendie qui a touché Notre-Dame de Paris dans la nuit du 15 au 16 avril. 

23:19 – Emmanuel Macron a pris la parole et évoque Notre-Dame

Emmanuel Macron a bel et bien pris la parole depuis l’Elysée ce soir et débute son discours sur la catastrophe de Notre-Dame, mais il n’élude pas pour autant les annonces qui devaient être faites ce soir. “L’incendie de Notre-Dame de Paris a profondément atteint dans l’esprit et leur cœur les Français et le monde entier”, a débuté le chef de l’Etat, rappelant être entré dans cette cathédrale détruite et y avoir d’abord vu “la capacité de nous mobiliser, nous unir pour vaincre”. “Au cours de notre histoire, nous avons bâti des villes, des ports, des églises. Beaucoup ont brûle, ont été détruites. A chaque fois, nous les avons reconstruites”, a rappelé Macron. “L’incendie de Notre-Dame nous rappelle que notre histoire ne s’arrête jamais. Nous aurons toujours des épreuves à surmonter”.

23:06 – Plus de 800 millions d’euros de dons déjà récoltés

Dons de familles fortunées, de grandes entreprises, de collectivités et mêmes donations individuelles : plus de 800 millions d’euros ont déjà été récoltés pour rebâtir Notre-Dame de Paris, au lendemain de l’incendie qui a dévasté une partie de la cathédrale. Apple, L’Oréal, les Arnault, les Pinault ou encore Total font partie des donateurs.

22:58 – Les grandes peintures de Notre-Dame seront prises en charge au Louvre

Le ministre de la Culture, Franck Riester, a fait savoir que “les grandes peintures de Notre-Dame de Paris n’ont pas subi de dommages liés à l’incendie, mais plutôt aux fumées”, ajoutant qu’elles “pourront être retirées à partir de vendredi vraisemblablement et transportées en sécurité dans les réserves du Louvre où elles seront déshumidifiées et restaurées”. Elles seront donc prises en charge par les ateliers du musée, célèbres pour leur expertise en restauration.

22:42 – L’incendie de Notre-Dame serait parti de la base de la flèche

Selon Le Parisien, deux agents de sécurité de la cathédrale, qui ont été entendus par les enquêteurs, auraient aperçu les premières flammes hautes de près de “trois mètres” à la base de la flèche de Notre-Dame. Ils auraient alors emprunté l’ascenseur pour aller constater le feu, mais les flammes étaient déjà vives et ils n’ont rien pu faire. Toujours d’après les informations du quotidien, une alarme incendie aurait prévenu les agents d’un feu dès 18h15, mais un bug informatique leur aurait indiqué le mauvais endroit. L’enquête devra donc déterminer si ce problème a ou non retardé l’intervention des pompiers.

22:31 – Est-il possible de reconstruire Notre-Dame en cinq ans ?

Lors de son discours télévisé sur l’incendie qui a touché la cathédrale Notre-Dame de Paris, Emmanuel Macron a affirmé vouloir reconstruire l’édifice en cinq ans. Anne Hidalgo, la maire de Paris, a également déclaré qu’il fallait tout mettre en oeuvre “pour que la cathédrale Notre-Dame ait retrouvé toute sa splendeur” à l’occasion des Jeux olympiques de 2024, qui se tiendront dans la capitale. Certains experts sont moins optimistes, tant les travaux de reconstruction s’annoncent considérables. Stéphane Bern a de son côté évoqué “40 ans” pour mettre fin aux travaux de rénovation de Notre-Dame. Le directeur de la Fondation de l’Oeuvre Notre-Dame a parlé pour sa part de “décennies”. “Les dégâts vont être considérables. (…) Vu l’ampleur présumée des travaux, quasiment l’intégralité des corps de métiers devra intervenir. Il y aura évidemment des travaux sur la pierre, de charpente, de métallerie, les installations techniques, comme l’électricité, l’éclairage, la couverture…”, explique Eric Fischer à l’AFP.

22:28 – Des images des dégâts dans Notre-Dame

BFM TV a publié des images de Notre-Dame de Paris sur lesquelles on voit les dégâts engendrés par l’incendie à l’intérieur de la cathédrale. On y voit notamment le trou béant dans la toiture et les nombreux débris jonchés sur le sol causés par les flammes.

22:18 – 5 à 10% des oeuvres de Notre-Dame détruites, selon un premier bilan

Si les reliques les plus précieuses de Notre-Dame, à savoir la couronne d’épines du Christ et la tunique de Saint-Louis, ont pu être sauvées de l’incendie de la cathédrale par les pompiers, un bilan provisoire estime que 5 à 10% des oeuvres d’art que renfermait l’édifice ont été détruites. L’inventaire des œuvres des chapelles autour de la nef, qui peuvent avoir été abîmées par la fumée et l’eau, reste cependant à établir puisque pour des raisons de sécurité, il n’est pas encore possible d’accéder à la totalité de la cathédrale.

22:06 – Des Parisiens et touristes se recueillent sur la place Saint-Michel

De nombreux Parisiens et touristes sont actuellement en train de se recueillir sur la place Saint-Michel, en face de l’île de la Cité où se situe Notre-Dame, au lendemain de l’incendie qui a ravagé une partie de la cathédrale.

21:55 – Une trentaine de témoins entendus par les enquêteurs ce mardi

Selon le parquet, une trentaine de témoins ont été entendus mardi par les policiers en charge de l’enquête sur l’incendie qui s’est déclaré dans la cathédrale Notre-Dame, qui poursuivront les auditions mercredi. Ces témoins sont des employés de sociétés intervenues sur le chantier et des membres du personnel en charge de la sécurité dans la cathédrale.

21:46 – Des historiens et professionnels de l’art furieux

Comme le relaye France Info ce mardi, les historiens de l’art sont en colère contre ce qu’ils dénoncent comme étant un manque grave dans l’entretien de la cathédrale de Notre-Dame de Paris. “On aurait pu éviter ça” juge d’emblée Didier Rykner, le rédacteur en chef du magazine la Tribune de l’art. Et de faire part de sa colère : “C’est l’incendie de trop ! (…) Il y a déjà eu une série d’incendies de ce type. Les prescriptions pour les travaux sur monuments historiques étaient insuffisantes. J’avais demandé une loi et on n’a rien fait. Si la piste se précise, il va falloir que les responsables soient désignés”. Alexandre Gady, historien de l’art, pointe du doigt pour sa part le manque de moyens alloués aux monuments historiques. “Nous disons depuis des années que le budget des monuments historiques est trop faible, qu’on en fait une variable d’ajustement mais à un moment, ça devient des problèmes de sécurité graves”, peste-t-il, jugeant que même si Notre-Dame de Paris va être “réparée”, “on l’a perdue”.

21:30 – La France pourrait manquer de tailleurs de pierre

Au lendemain de l’incendie qui a détruit une partie de Notre-Dame de Paris, l’heure est à la réflexion quant à la reconstruction de la cathédrale. Si les dons affluent par millions d’euros, la France risque d’être confrontée “à un manque de main-d’oeuvre (…) en tailleurs de pierre, charpentiers et couvreurs”, a prévenu le secrétaire général des Compagnons du devoir Jean-Claude Bellanger, à l’AFP. “Pour le chantier de reconstruction, il faudrait que dès septembre nous recrutions en apprentissage 100 tailleurs de pierre, 150 charpentiers et 200 couvreurs”, a-t-il estimé. Le souci étant, selon lui, que “ces métiers manuels sont peu valorisés et attirent peu”.

21:13 – Une incroyable découverte dans les ruines de Notre-Dame

Jacques Chanut, président de la Fédération Francaise du Bâtiment et président de la Commission Croissance du Medef à Paris a indiqué sur son compte Twitter que l’un des adhérents du Groupement des Entreprises de Restauration de Monuments Historiques a retrouvé dans les décombres le coq du haut de la flèche de Notre-Dame. “Son intuition était la bonne ! Merci à nos bâtisseurs passionnés du patrimoine pour leur engagement : Le savoir-faire français est là”, s’extasie Jacques Chanut.

21:04 – L’orgue de Notre-Dame ravagé ?

Parmi les éléments de Notre-Dame qui ont été touché, il y a donc les trois orgues de la cathédrale, et notamment le plus ample, composé de cinq claviers, 109 jeux et près de 8 000 tuyaux. C’est monseigneur Benoist de Sinety, vicaire général de l’archidiocèse de Paris, qui a fait savoir que l’orgue était “pratiquement totalement détruit”, plus de 600 ans après sa construction. Mais le ministre de la Culture s’est montré plus optimiste ce mardi. Il aurait pu être sauvé partiellement, mais d’importants dégâts seraient à constater du fait de la chaleur et de l’eau déversée par les lances à incendie.

20:41 – La “forêt”, charpente de bois qui soutenait la toiture, la principale perte

“Que la flèche soit tombée n’est pas si grave, car on la reconstruira grâce aux plans de Viollet-le-Duc, que je respecte beaucoup car sans lui la cathédrale ne serait plus là. C’est lui qui avait reconstruit la flèche, car elle s’était écroulée en 1792, sans rapport avec la Révolution française. Mais on n’aura plus la ‘forêt’, cette magnifique charpente de bois qui soutenait la toiture…” a réagi dès hier auprès de France 24 Claude Gauvard, historienne spécialiste du Moyen-Âge. La charpente avait gagné le surnom de “forêt” car plus de 21 hectares de chênes avaient été nécessaire, entre le XIIe et le XIIIe siècles à sa construction.

20:27 – La piste de l’accident privilégiée dans l’incendie de Notre-Dame de Paris

Pour rappel, c’est la piste d’un accident lié aux travaux de rénovation qui est privilégiée dans l’incendie de Notre-Dame de Paris. Le feu serait parti de l’échafaudage qui était en cours d’installation pour restaurer la flèche. Alors que des ouvriers ont été entendus à partir de la nuit dernière par les enquêteurs, le responsable des travaux nie à ce stade toute responsabilité.

20:17 – Une allocution de 6 minutes à peine

“Il nous revient de retrouver le fil de notre projet national, un projet humain, passionnément français”, a déclaré Emmanuel Macron en guise de conclusion. “Je veux vous dire ce soir que je partage votre douleur et votre espérance. Nous avons maintenant à faire, nous agirons et nous réussirons”, aterminé le chef de l’Etat. l’allocution a été des plus courtes. Elle aura duré à peine 6 minutes.

20:11 – Macron pense que le moment des annonces “n’est pas encore venu” pour le grand débat

Le discours d’Emmanuel Macron est maintenant terminé. Dans cette très courte allocution, Emmanuel Macron a précisé qu’il reviendrai s’exprimer  “dans les jours prochains” au sujet du grand débat. “Mais le moment n’est pas encore venu. Souvenons-nous plutôt de ces dernières heures”, a préféré le chef de l’Etat, évoquant encore le drame qu’a vécu la capitale hier. “Après le temps de l’épreuve, viendra celui de la réflexion puis celui de l’action. Mais ne les mélangeons pas. Ne nous laissons pas prendre au piège de la hâte. Je sais l’espèce d’impatience selon laquelle il faut réagir à chaque instant, comme si être à la tête d’un pays n’était qu’administrer des choses”, s’est-il justifié.

20:10 – Emmanuel Macron veut reconstruire la cathédrale en 5 ans

“Chacun a donné ce qu’il a pu, chacun à sa place, chacun dans son rôle. Je vous le dis ce soir avec force : nous sommes ce peuple de bâtisseurs. Nous avons tant à reconstruire”, a indiqué Emmanuel Macron lors de son allocution. “Nous rebâtirons Notre-Dame plus belle encore. Je veux que ce soit achevé d’ici cinq années”, a lancé le chef de l’Etat comme un objectif pour que le monument français retrouve vite son lustre et son prestige. 

20:03 – Le coq de la flèche de Notre-Dame est “restaurable”

Le ministère de la Culture a confirmé au Parisien dans la journée que le  coq de la flèche de Notre-Dame a bien été retrouvée mardi soir, “cabossée mais vraisemblablement restaurable”. Cette girouette pas comme les autres contient trois reliques : l’une des 70 épines de Sainte Couronne du Christ, une relique de Saint Denis et une de Sainte Geneviève. On ne sait pas encore si les reliques se trouvent encore dans ce coq et dans quel état elles se trouvent.

LIRE PLUS

En savoir plus

Les causes exactes de l’incendie à Notre-Dame de Paris sont inconnues à ce stade, mais le monument était en travaux de restauration au moment où le feu s’est déclaré, manifestement dans les combles d’un toit de l’édifice, aux alentours de 18h50 ce lundi 15 avril 2019. Les pompiers de Paris ont d’abord déclaré que l’incendie de Notre-Dame serait potentiellement lié à ces travaux de rénovation. C’est aussi ce qu’a indiqué, au conditionnel, le porte-parole de Notre-Dame. Alors qu’une enquête a été ouverte par le parquet de Paris pour déterminer les circonstances de l’incendie, et confiée à la police judiciaire, c’est bien la piste accidentelle qui est privilégiée. “J’indique très clairement que rien en l’état ne va dans le sens d’un acte volontaire”, a fait savoir le procureur de la République de Paris ce mardi. Le feu serait parti d’un échafaudage sur le toit ou la flèche de la cathédrale.

Dès le début de l’incendie à Notre-Dame de Paris, les images du drame ont circulé en masse sur les réseaux sociaux, avant que les agences de presse ne prennent le relais. Toute la soirée, les photos de l’incendie à Notre-Dame de Paris ont montré d’immenses flammes s’échappant du toit de l’édifice, dans un épais nuage de fumée. L’effondrement de la flèche de Notre-Dame sur elle-même a été un autre épisode riche en images dramatiques. Mardi, de nouvelles images ont été dévoilées par l’AFP, des photos prises à l’intérieur de la cathédrale, sur lesquelles on constate l’étendue des dégâts dans la nef. Retrouvez toutes les photos de l’incendie à Notre-Dame de Paris.

L’incendie n’a heureusement pas fait de victimes graves, deux policiers et un pompier ont été légèrement blessés, ont font savoir les autorités ce mardi 16 avril. L’incendie de Notre-Dame de Paris est intervenu au premier jour des célébrations de la Semaine sainte qui mène à Pâques, principale fête chrétienne. Environ 13 millions de touristes visitent Notre-Dame de Paris chaque année.

Selon les premiers éléments sur les dégâts à Notre-Dame de Paris, la “forêt”, autrement dit la charpente de bois qui soutenait la toiture, datant du début du XIIIe siècle, a été totalement détruite, comme la flèche de la cathédrale qui s’est effondrée sur elle-même. Une des deux tours a été touchée et le feu a provoqué des dégâts à l’intérieur du monument. La flèche s’est notamment écrasée à l’intérieur, laissant un trou béant dans le plafond de l’édifice. L’inventaire des œuvres des chapelles autour de la nef, qui peuvent avoir été abîmées par la fumée et l’eau, reste à établir. En revanche, le trésor de la cathédrale, les objets sacrés, étaient en sécurité dans la sacristie. Le recteur de la cathédrale de Notre-Dame de Paris a indiqué dans la soirée de lundi que la couronne d’épines et la tunique de Saint-Louis ont pu être sauvées. Mardi, on apprenait par miracle que le coq de la flèche de Notre-Dame avait été retrouvé dans les décombres, abîmé, mais “restaurable”. Il contient des reliques inestimables. La Fondation du Patrimoine lance ce mardi une “collecte nationale” pour Notre-Dame de Paris. Avec des dons de plusieurs grandes fortunes (Pinault, Arnault, Bettencourt), le montant total récolté pourrait avoisiner le milliard d’euros.

Le vicaire général de l’archidiocèse de Paris, Mgr Benoist de Sinety, a indiqué que le grand orgue de la cathédrale, l’un des bijoux de Notre-Dame, était “pratiquement totalement détruit”, mais le ministre de la Culture s’est montré plus optimiste. Il aurait pu être sauvé partiellement, mais d’importants dégâts seraient à constater du fait de la chaleur et de l’eau déversée par les lances à incendie. On ignore encore ce qui pourra être sauvé de l’instrument et ce qui pourra être rénové. Il s’agit d’un objet unique et spectaculaire, contenant près de 8000 tuyaux, 5 claviers et 109 jeux. Sa première version date du XVe siècle, même si l’instrument avait atteint sa forme définitive seulement au XVIIIe siècle.

L’AFP a diffusé des images prises à l’intérieur de la cathédrale Notre-Dame de Paris après l’incendie qui a ravagé la toiture. Si l’autel a miraculeusement été préservé, le sinistre a détruit tout un pan du plafond de la grande nef, qui s’est effondré. De nombreux vitraux ont été détruits ou très dégradés, la rosace sud aurait en revanche été préservée.

Article le plus lu – Notre-Dame de Paris : polémique sur l’incendie › Voir les actualités