“Non, Joe Biden n’est pas président, Trump est président !” : des supporters républicains refusent la défaite – franceinfo

Spread the love
  • Yum

La victoire samedi 7 novembre de Joe Biden à l’élection présidentielle américaine a entraîné des scènes de liesse dans plusieurs grandes villes américaines. Le candidat démocrate devient le 46e président élu des États-Unis. “Je suis honoré que vous m’ayez choisi pour diriger notre beau pays. Le travail s’annonce difficile mais je vous promets d’être le président de tous les Américains”, a écrit Joe Biden dans un tweet juste après l’annonce du résultat et avant de prononcer un discours depuis son fief de Wilmington.

>> Election américaine : suivez notre direct

Pas encore de prise de parole en revanche du côté de Donald Trump, qui a appris la nouvelle alors qu’il faisait une partie de golf. Il est ensuite revenu à la Maison Blanche. Dans un communiqué, le président sortant accuse Joe Biden de “se précipiter pour se présenter faussement en vainqueur”. L’un de ses avocats promet que des recours seront déposés dès lundi, et dans son camp, les supporters républicains eux aussi sont descendus dans la rue.

A Atlanta, en Géorgie, les trumpistes se sont donné rendez-vous devant le centre de dépouillement. Tristes, en colère, déçus, ils ne lâchent pourtant rien et surtout, ils veulent se faire entendre. David est venu “de sa campagne” comme il dit, pour dire qu’il n’est pas d’accord. “Je suis déçu, j’ai l’impression de revivre le jour d’après le 11-Septembre. Je suis très inquiet pour notre pays, c’est une attaque de la démocratie, dit-il. Je vais respecter le vote, parce que c’est ce que nous faisons et nous n’avons pas le choix nous les républicains, mais on nous a coupé la tête.”

“Liberté, liberté !”, “America !”, “Don’t Steal the vote !” (ne volez pas notre élection) scandent les manifestants. Même si Fox News, la chaîne de Donald Trump, a annoncé comme les autres grands média la victoire de Joe Biden, certains refusent littéralement d’y croire. “Ce n’est pas fini, maintenant ça va aller devant les tribunaux, assure une trumpiste. Il va falloir ajouter tous les bulletins qui ont été écartés. Il y a tellement eu de bulletins de vote par correspondance que je ne fais pas confiance à ce décompte”, poursuit-elle. Alors quand on lui demande si Joe Biden est président, la réponse est sans appel. “Non, il n’est pas président, Trump est président ! Ils peuvent le dire, mais il aura perdu quand ce sera validé par la justice.” Le long de la route, des voitures passent avec des inscriptions, certaines pro Trump, d’autres pro Biden et ça fait hurler les républicains. Un face à face qui dure, tandis que les trumpistes continuent d’arriver dans le centre-ville d’Atlanta pour protester contre les résultats de cette élection.

A Las Vegas, des centaines de militants républicains manifestent aussi samedi soir contre l’annonce de cette victoire de Joe Biden. Devant le centre de dépouillement du Nevada, c’est la colère qui domine. Ici non plus, on ne considère pas que Joe Biden est vainqueur. “Non, il n’est pas le président élu, il y a encore des bulletins de vote à dépouiller et des contestations possibles”, assure-t-on. Et ils sont loin d’être tous modérés.

Certains ont des mots très violents, profèrent même des allégations. “Je suis là parce que je veux dire la vérité, ne pas cacher des votes, dire la vérité, pas de mensonges”, scande une manifestante. “Je suis là pour les enfants, je n’aime pas les violeurs d’enfants”, renchérit un autre. S’il reconnaît la victoire de Joe Biden ? “Bien sûr que non ! Parce qu’on ne peut pas accepter des votes bidons. Ici à las Vegas, on n’a pas envoyé les bulletins à toutes les adresses et forcément, ça crée des problèmes”, dit-il. Des républicains qui prévoient de se rassembler samedi prochain à Washington.

Leave a Reply

%d bloggers like this: