L’application Lycie vise à réduire les accidents de la route en misant sur la technologie spatiale. — M. Frénois / ANP / 20 Minutes

  • A chaque fois que l’application détecte un comportement anormal, elle envoie une alerte, audio et visuelle. Le conducteur doit alors corriger ou s’arrêter.
  • Aujourd’hui en phase de test sur les parkings et les voies privées, Lycie sera disponible gratuitement sur iOS et Android à partir de décembre.

Et si les innovations spatiales se posaient sur terre ? Et si les technologies des satellites intégraient les tableaux de bord des voitures ? C’est l’hypothèse de quatre Azuréens. Depuis le mois de mai, ils développent Lycie, une application qui vise à réduire les accidents de la circulation, basée sur un brevet du centre national d’études spatiales (Cnes).

« A la base, notre technologie était utilisée pour vérifier le bon état de marche des satellites, explique Jean Galinowski, cofondateur de l’application. On est en train de transposer ce brevet pour la voiture. »

En phase de test

Lycie utilise le smartphone du conducteur. « Grâce aux deux caméras, à l’accéléromètre, au gyroscope et au satellite, il nous est possible de prévenir certains accidents. » L’endormissement au volant, le non-respect des limites de sécurité, les trajectoires imprudentes, un obstacle devant la voiture… A chaque fois que l’application détecte ces phénomènes, elle envoie une alerte, audio et visuelle. Le conducteur doit alors corriger ou s’arrêter.

Aujourd’hui en phase de test sur les parkings et les voies privées, Lycie sera disponible gratuitement sur iOS et Android à partir de décembre. Et se développera en Europe en 2019. Plus accessible que l’achat d’une voiture bourrée de technologie, l’appli intégrera les smartphones pour réduire le nombre d’accidents et le montant de l’assurance. « Elles connaîtront l’attitude des conducteurs et sauront que le risque d’accident sera réduit, pointe Jean Galinowski. Grâce à l’application, il sera possible d’économiser 30 %. » Pour que sa vie et son argent ne partent pas sur la route.